Accueil | dMute

Florilège musicopathe

: #30 : L'été sera chaud (2/2)



Climato-sceptique ou musico-pratique, le florilège musicopathe de cet été 2023 n’en demeure pas moins audio-sympathique, avec à nouveau six albums sortis en ce premier semestre..

AVRIL

.

Mac DeMarco – One Wayne G (Mac's Record Label)

.

.

En janvier 2023, Mac DeMarco sortait Five Easy Hot Dogs, un album entièrement instrumental et easy-listening. Trois mois plus tard, l’artiste dévoilait One Wayne G, une conséquente compilation de demos et essais non utilisés dans ses précédents albums. Également instrumental et riche de 199 morceaux (encore plus que l’album de Voice Actor, que nous vous avions déjà chroniqué), One Wayne G présente les différentes facettes et influences de l’artiste canadien : funk par moment (20190724, 20180924), ambient avec des airs de Brian Eno (20190622 ou la boucle fleuve 20190826) voire expérimental et field recording (20190127). L’ensemble des compositions, longues d’une à quatre minutes en général, reste tout de même pop (20191009 I Like Her). Elles se situent dans le gap de temps suivant This Old Dog (2017) et Here Comes the Cowboy (2019) et précédant la sortie de Five Easy Hot Dogs. Une belle compilation qui peut vous accompagner tout au long de la journée.

.

.

Maurice II – Real Life (w/ Jonny Boy) vol. 4 : the penultimate compilation of Jon Bap’s throwaway recordings (2017-2020) (Autoproduit)

.

.

Encore une compilation de démos inédites, mais cette fois-ci de l’artiste Jon Bap, qui a définitivement abandonné ce pseudo pour adopter celui de Maurice II. Multi-instrumentiste et chanteur d’exception, dans un style nu soul et hip-hop, l’artiste utilise à fond le concept de mix tape pour partager ses bribes de compos non finies. Il échange également avec ses auditeurs sur de multiples sujets et anecdotes que lui évoquent les démos : on l’entend ainsi parler de Prince, de son amour pour les rythmiques originales (proches du jazz ou même des musiques africaines) ou encore pourquoi la naissance de son fils l’a poussé à changer de pseudonyme pour Maurice II. Les quatre compilations sont disponibles sur son compte Bandcamp, en attendant la dernière qu’on espère à paraître bientôt.

.

.

MAI

.

Animal Collective – Spirit They’re Gone, Spirit They’ve Vanished (Remastered 2023) (Domino)

.

.

23 ans après la première sortie de Spirit They’re Gone, Spirit They’ve Vanished, Animal Collective a ressorti cette année ce classique de leur discographie en version remasterisée. À l’époque crédité Avey Tare & Panda Bear (les deux chanteurs principaux du groupe), l’album n’a pas vieilli dans sa qualité de composition : des titres comme le mélancolique Penny Dreadfuls ou le très touchant Alvin Row expriment l’essence même du groupe, en des compositions dignes de comédies musicales. La réédition comprend également l’EP inédit A Night at Mr. Raindrop's Holistic Pharmacy, avec cinq titres de l’ère Spirit. On y retrouve une ancienne version de La Rapet intitulée An Angel, le très prisé des fans Untitled #1 ou le poétique Bus Travel New York Tare My Face Off, en deux parties, dont la mélodie de piano s’inspire librement d’Erik Satie… à la sauce Animal Collective, bien sûr !

.

.

Salami Rose Joe Louis – Akousmatikous (Brainfeeder)

.

.

Lindsay Olsen mène depuis plus de 5 ans son projet musical Salami Rose Joe Louis tambour battant. La californienne avait déjà fait parler d’elle avec le très bien ficelé Zdenka 2080 en 2019. Après un second album Chapters of Zdenka (2020), Akousmatikous est son troisième long format. On aime à se perdre dans les méandres des compositions combinant des influences pop, electro, soul et jazz (Dimensional Collapse). Naviguant entre titres aux douces et chaudes mélodies électroniques et aux chœurs de (sa propre) voix (The Giddy Aquatic, Always on my Mind) et passages instrumentaux jazz-glitch (Dimcola Reprise), trouvant écho de l’autre côté du Pacifique chez Hiatus Kaiyote, l’artiste a tout un panel de couleurs dans sa musique qui ravit les oreilles. Le titre éponyme Akousmatikous, en collaboration avec le duo britannique Soccer96, est d’ailleurs un bel exemple du style Salami Rose Joe Louis. Le très rythmé Propaganda tire lui parti d’une basse ronde et de la collaboration de l’artiste Brijean. Enfin, Sugar Coating dépeint un bilan poignant de notre situation environnementale, avec la phrase incantatoire « For the plants to grow » (trad. « Pour que les plantes puissent pousser ») répétée en boucle par l’artiste. Salami Rose Joe Louis : artiste de fer à la voix de velours.

.

.

JUIN

.

Django Django – Off Planet (Because Music)

.

.

Troisième album-compilation de ce florilège, qui est en fait un recueil de quatre EPs du groupe britannique Django Django. Ayant peaufiné leur patte si particulière de musique pop, électronique et rythmique ces 10 dernières années (Fluxus), les anglais se sont finalement retrouvés dans la musique électronique et en particulier la house, popularisée dans le monde par le club londonien Ministry of Sound. C’est donc dans la lignée de ce club de légende que Django Django propose ce dernier album aux compositions downtempo (Lunar Vibrations) ou au contraire aux mélodies sur-dynamisées (Galaxy Mood, Don’t Touch That Dial). La formule gagnante de Off Planet vient dans le choix du groupe d’avoir privilégié aux compositions instrumentales (The Oh Zone), souvent chantées (Slipstream, Wishbone), des collaborations d’exceptions (9 au total sur les 21 titres). On notera le titre dansant No Time avec Jack Peñata des Maccabees, Dead Machine avec le groupe de pop liverpuldien Stealing Sheep, ou encore Complete Me en featuring avec Self Esteem. Après avoir fêté les 10 ans de leur premier album chef d’œuvre Django Django l’an dernier, le groupe du même nom décolle pour un voyage interstellaire, qui nous rappellerait presque leurs compatriotes de Hot Chip (Dumdrum, A New Way Through).

.

.

The Smile – Bending Hectic (Self Help Tapes/XL Recordings)

.

.

Single uniquement, mais on l’espère la promesse de nouvelles aventures du trio The Smile avec Bending Hectic, titre de huit minutes qui tel une vague sous la marée va et vient en basculant d’une ambiance à l’autre. Jonny Greenwood et ses arpèges de guitare marins contribuent fortement à cette ambiance rêveuse, habillée des coups percussifs désynchronisés de Tom Skinner et de la voix si reconnaissable de Thom Yorke. Jusqu’à ce que la chanson prenne une tinte plus saisissable sur les refrains. Radiohead n’est jamais très loin…

.

.



par Jonathan
le 02/09/2023

Partager cet article :














A lire également sur dMute :
Wall Of Eyes
(2024)
XL Recordings
Pop-rock
Isn’t It Now?
(2023)
Domino
indie-pop / Experimental
7s
(2023)
Domino
indie-pop / Folk alternative
Reset
(2022)
Domino
pop / Electronica
A Light for Attracting Attention
(2022)
XL Recordings
pop
Cows On Hourglass Pond
(2019)
Domino Records
indie / Folk alternative
Here Comes The Cowboy
(2019)
Mac's Record Label
indie-pop / Rock
Interview avec Noah Lennox
(2019)

Tangerine Reef
(2018)
Domino Records
ambient / Pop alternative
Blog
Playlists
En écoute - Juillet 2015
Blog
Le titre de la semaine
Mac DeMarco - Another One
Salad Days
(2014)
Captured Tracks
pop indé
S/T
(2012)
Because
Electro pop psychédélique
Strawberry Jam
(2007)
Domino
Pop
Sung Tongs
(2004)
Fat Cat
Pop expérimentale / Psyché-folk
Feels
(2005)
Fat Cat
Folk / Pop
Prospect Hummer EP
(2005)
Fat Cat
Avant Weird Folk

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 09/04 - Reportage
Autechre @ Le Trianon - 06-04-2024
dim. 07/04 - Blog
Dinoh - Deuxième Premier
ven. 05/04 - Blog
Hannah Miette - Hannah Miette
ven. 29/03 - Chronique
Rank-O - Monument Movement
jeu. 28/03 - Chronique
Halo Maud - Celebrate
mar. 26/03 - Chronique
Daudi Matsiko - The King Of Misery
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters