Accueil | dMute

Florilège musicopathe

: #22 : Cocorico



Malgré une crise sanitaire mondiale qui les a mises à genoux, les scènes musicales françaises et francophones ont produit de belles œuvres cette année. Tels les edelweiss fleurissant sous la neige, voici donc ma petite sélection d’albums 100% en français dans le cœur. Cocorico, les poulets !

SnowdropsVolutes (Injazero Records)

.

.

Le premier long format du duo Snowdrops était particulièrement attendu de la rédaction. En effet, suite à une bande originale très poétique et émouvante pour le film Manta Ray de Phuttiphong Aroonpheng, Christine Ott et Matthieu Gabry n’ont pas chômé. Ils ont continué de créer ensemble, toujours sur ce modèle de compositions finement travaillées, sur lesquelles longueurs et silences ont autant de beauté que les sons éthérés de leurs pianos, violons, flûtes ou ondes Martenot. Le duo Comma - Variation 1/Comma - Variation 2 ouvre et clôt sublimement l’album sur un thème mémorable. Ultraviolet, dont l’ambiance spatiale nous emmène dans des dimensions inconnues, se place quant à lui comme pierre angulaire de l’album. Toujours dans le voyage interminable, Odysseus et ses treize minutes vingt-quatre se distinguent également par ses multiples évolutions. Volutes porte bien son nom : c’est un album beau, doux, souple et métamorphe, qui parle au coeur et à l’esprit.

.

ChassolLudi (Tricatel)

.

.

Poursuivant ses pérégrinations reichiennes, Christophe Chassol a produit en ce début d’année un nouvel album, cinq ans après son mémorable album Big Sun. Bien nommé Ludi, l’album nous emmène sur les territoires du jeu, de l’enfance et de l’amusement. Ainsi les fameux enregistrements de l’artiste l’ont conduit sur un terrain de basket-ball (Dribbles & Beats), sur des montagnes russes (Rollercoaster, Pt. 1 & 2) ou encore jusque dans la cour de récréation d’une école primaire de Puteaux. Il a d’ailleurs pu y rencontrer des enfants (maîtres ès dans les domaines ludiques) et créer à leur contact certains des titres de l’album, dont le très catchy Savana, Céline, Aya. La formule Chassol reste donc inchangée : l’artiste enregistre des sons (Mikado Walking), des personnes (I Think the Game, Pt. 2), des ambiances (Concerto pour batterie et cour de récréation), puis joue et s’amuse sur ces enregistrements, en compagnie de ses musiciens et chanteurs. On peut d’ailleurs entendre toute la bande s’amuser à un cadavre exquis musical (Le jeu de la phrase) qui s’étend sur cinq pistes de l’album. On retient notamment le passage funky de Wolf Music, digne des Daft Punk. Résolument joueur, Ludi est un donc un album léger d’esprit et riche en mélodies.

.

AbrahamTête dans les nuages (Art-Track Music Division)

.

.

C’est depuis son Nord natal qu’Abraham (également connu sous le pseudo Tismé) a produit cet EP de six titres. Abraham crée depuis plusieurs années déjà des compositions et productions instrumentales, parfois même pour d’autres artistes. Mais c’est avec Tête dans les nuages qu’il lance officiellement son projet personnel sur la scène indé française. L’album se présente comme un film, une suite bien ordonnée d’éléments narratifs, ponctuée de transitions bien amenées. L’artiste se plonge dans son moi intérieur et les titres de Tête dans les nuages sont autant de photos instantanées de ses introspections et de ses réflexions (Madame la peur). Musicalement, c’est essentiellement en français qu’Abraham s’exprime et prose, tantôt a cappella (Parler des gens), tantôt avec un flow dynamique (Seul). Ces atmosphères aussi bien concrètes (Nuages) que psychédéliques (Pendant quelques heures) sont autant de paysages qui se succèdent et dépaysent l’auditeur.

.

Odessey & OracleCrocorama (Dur et Doux / Another Record)

.

.

Avec l’innocence apparente d’une Chantal Goya et l’éloquence d’une Brigitte Fontaine, Fanny L’Héritier et ses compères d’Odessey & Oracle marquent de leur empreinte reptilienne cette année 2020 avec leur troisième opus. Intitulé Crocorama, l’album se distingue par sa capacité à nous émerveiller et à nous faire retomber en enfance. On chante à tue-tête avec une mère homicide (Chercher maman), on se perd dans un univers kaléidoscopique (Les poupées mécaniques)… Il y a de quoi se perdre pour les grands enfants que nous sommes. Le groupe sait néanmoins comment nous ramener dans l’âge adulte, notamment par la lutte sociale avec le titre Crocorama. Odessey & Oracle dénonce sur ce titre les magouilles et arrangement de la classe des crocodiles, au détriment d’une population en colère. Toute ressemblance avec des évènements récents est totalement fortuite.

.

Julien GascL’appel de la forêt (Born Bad Records)

.

.

Le Toulousain Julien Gasc (Aquaserge) est revenu début 2020 avec son troisième album L’appel de la forêt. La forêt urbaine (Libertas et Firegasc), certes, mais également une forêt de sentiments amoureux, confus et intenses (L’appel de la forêt), doux et mélancoliques (Passer, laisser). C’est donc dans les méandres de l’esprit et surtout du coeur que nous naviguons sur cet album, aux sonorités plus jazzy que Kiss Me, You Fool !, son précédent opus. L’artiste présente ici un album complet, une aventure musicale qui nous guide du début à la fin dans une aventure émotive et urbaine, jusqu’à la rédemption finale (Undying Eyes).

.

CabaneGrande est la maison (Cabane Records)

.

.

C’est sur une pochette d’album très verte et épurée qui présente un lit défait que Cabane propose son Grande est la maison. L’artiste belge Thomas Jean-Henri sort ici un album orienté pop et folk, très léger dans ses instrumentations qui nous évoquent des bandes originales de films telles que celle du film La vie d’artiste de Marc Fitoussi, composée par Tim Gane et Sean O’Hagan. Pas étonnant, car on retrouve ce dernier dans les crédits de l’album (By the sea). À la voix, Bonnie « Prince » Billy et Kate Stables (This is the Kit) prêtent leurs voix chaudes et apaisantes aux titres de l’album, comme le très beau Tu ne joueras plus à l’amour ou encore Take me home, Pt. II. Cinématique, donc, mais c’est plutôt le cinéma d’auteur que représente ce Grande est la maison, dont les titres se tissent, se lient et se délient comme le fil de la couturière (Now, Winter Comes). On se laisse tendrement bercer, puis on se réveille avec douceur, dans ce lit vert qui nous aura servi de refuge accueillant dans cette grande maison.

.

P’tit BelliveauGreatest Hits Vol. 1 (Bonsound Records)

.

.

Débuté comme un projet de singles sur internet, puis popularisé par ses vidéos sur YouTube, P’tit Belliveau compile dans son Greatest Hits Vol. 1 dix compositions originales, qui tiennent d’influences différentes mais cohérentes entre elles. Tout d’abord, l’aspect graphique et sonore très rétro nous replonge dans les années 80/90 sur certains morceaux (Cool When Yer Old). Sur d’autres morceaux, c’est la part country de l’artiste qui ressort (Invite les animaux dans ta maison, L’eau entre mes doigts). Les productions sont fournies d’effets rétros, bips électroniques, boîtes à rythmes et à voix… À cela s’ajoute des guitares électriques surf à la Mac DeMarco (Moosehorn Lake) ou encore du banjo (Les bateaux dans la baie). Mais c’est surtout la voix, ou plutôt le français acadien de P’tit Belliveau qui nous marque. Le très accrocheur Income Tax et son clip fait maison (marque de fabrique de l’artiste) est un condensé de la langue régionale canadienne, surprenante pour un non-natif. Pas de panique : les compositions parleront d’elles-mêmes et sauront satisfaire les francophones de par le globe.



par Jonathan
le 23/12/2020

Partager cet article :
















A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#28 : Aquaserge
Blog
Actualité
Aquaserge - The Possibility Of A New Work For Aquaserge
Time to Die
(2021)
Gizeh Records
Néo-classique
Interview avec Christine Ott et Mathieu Gabry
(2019)

Blog
Florilège musicopathe
#12
Blog
C'est quoi la musique ?
#20 : Christine Ott

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 21/11 - Blog
HEXA - Material Interstices
mer. 03/11 - Blog
#24 : Vagues
sam. 30/10 - Blog
#28 : Aquaserge
sam. 23/10 - Chronique
Buffalo Daughter - We Are The Times
mer. 20/10 - Blog
Perspectives Musicales #2
sam. 25/09 - Blog
The OST - Scraps and Archives
mar. 07/09 - Blog
Kush K - Your Humming
ven. 27/08 - Chronique
Deafheaven - Infinite Granite
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters