Accueil | dMute

semiwestern

: semiwestern



sortie : 2023
label : Spirit Goth Records
style : indie-pop / Shoegaze

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ i never mean what i say 2/ condo 3/ technique 4/ cienaga 5/ pose 6/ domestic cat 7/ visitor 8/ in a field 9/ zero for conduct10/ zero for conduct pt. 2

Sorti en septembre dernier à seulement 300 exemplaires en format cassette soit peanuts, le premier LP de semiwestern est typiquement le genre de pépites pop passées sous les radars que l'on aime tant "démuter" dans nos pages, c'est-à-dire tenter de visibiliser à notre modeste niveau. À son écoute, on ne saurait dire mieux que ce qu'écrivait déjà le site Stereogum pour désigner la musique de ce duo texan, à savoir "du Elliott Smith qui se serait mis au shoegaze", rappelant au passage le regretté Bored Nothing qui s'était déjà essayé à cette association magique par le passé.

Pour ce qui est du shoegaze, semiwestern enveloppe son album d'un voile électrique sans toutefois créer de zones de turbulence, celles-ci se faisant plutôt rares afin de préserver le beau noyau mélodique de ses chansons. Quant à Elliott Smith, son spectre mélancolique plane en effet sur une bonne partie de l'album, parfois si fortement qu'il provoque un certain trouble comme sur condo (ci-dessous) et la remarquable domestic cat où la ressemblance est vraiment frappante, tant dans la tessiture vocale que dans la finesse d'écriture, et bien sûr dans l'émotion ressentie.

Les deux membres du groupe vivent à une certaine distance l'un de l'autre – l'un à Houston et l'autre non loin de Dallas – mais ont néanmoins réussi à boucler la composition de ce bel album, s'échangeant les idées par mails ou par téléphone et proposant in fine une œuvre cohérente se situant quelque part entre errances folk (cienaga), pop onirique, songwriting intimiste et légers coups de griffe (zero for conduct). L'ajout de nappes de synthé parcimonieuses emporte également le spleen de certaines chansons pour en faire de véritables hymnes (pose ci-dessous, i never mean what i say ou encore technique qui n'est pas une reprise de Prefab Sprout). semiwestern, qui note tout en minuscule, semble avoir tout d'un futur grand et on attend impatiemment la suite de leur discographie, en espérant qu'elle soit distribuée comme il se doit car ils le méritent.



Chroniqué par Romain
le 26/04/2024

Partager cet article :









0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 16/06 - Blog
Cola - The Gloss
sam. 15/06 - Blog
Otto A Totland - Exin
dim. 02/06 - Chronique
Vince Staples - Dark Times
dim. 26/05 - Chronique
Echoplain - In Bones
sam. 25/05 - Blog
DIIV - Frog In Boiling Water
ven. 24/05 - Chronique
Beth Gibbons - Lives Outgrown
sam. 18/05 - Blog
Taylor Deupree - Sti.ll
sam. 11/05 - Chronique
Ride - Interplay
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters