Accueil | dMute

Panda Bear & Sonic Boom

: Reset



sortie : 2022
label : Domino
style : pop / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Gettin’ to the Point 02/ Go On 03/ Everyday 04/ Edge of the Edge 05/ In My Body 06/ Whirlpool 07/ Danger 08/ Livin’ in the After 09/ Everything’s Been Leading to This

L’obsession musicale de Noah Lennox pour les Beach Boys et les mélodies électroniques pop l’ont porté aux nues de la musique indie de ces dernières décennies, indépendamment de son travail au sein de son groupe Animal Collective. En effet, le retour récent du quartet de Baltimore avec l’album Time Skiffs a redonné aux fans un regain d’espoir quand au talent de composition du groupe. Panda Bear continue donc dans cette (très) bonne lancée avec l’aide de son producteur et partenaire musical historique Peter Kemper alias Sonic Boom. Le résultat ? Un album habilement nommé Reset, qui présente des facettes et caractéristiques remarquables.

Tout d’abord, on apprécie toujours autant la voix douce de Panda Bear, qui s’articule en entrelacs de chœurs et d’échos, sa marque de fabrique. L’artiste excelle dans l’art de s’accompagner lui-même (In My Body). Prenez garde, les frères Wilson ! La formule est toujours la même : un Panda Bear en voix principale, un second pour l’harmonie, éventuellement un troisième avec une voix plus déformée (Whirlpool, Everyday) et des textes toujours aussi prenants, parlant évidemment d’amour, mais aussi de société (Everything’s Been Leading To This) ou de politique (Edge of the Edge).

Côté mélodies, le talent de production de Sonic Boom parfait les compositions électroniques et acoustiques de l’album (Gettin’ To The Point qui nous rappelle le Logos d’Atlas Sound). L’objectif ici est clair : bercer l’oreille par des mélodies douces mais pas fades, dynamiques sans être trop dansantes. Le panel de sonorités et de compositions musicales est large et s’imbrique avec les mélodies vocales de Panda Bear pour donner une cohérence à chaque morceau (Livin’ In The After).

Car c’est le rendu final des morceaux qui font de Reset un succès. Il y en a pour tous les goûts : les mélodies pop berceront les amateurs de « gimmicks » entêtants, tandis que l’électronique de l’album suffira aux amateurs de rythmiques dance. Enfin, le chant et la voix de Panda Bear resteront après l’écoute des 38 minutes de l’album comme un souvenir bien ancré en tête, un moyen bien agréable de se relaxer, se détendre (Danger), faire un Reset dans des pensées et idées parfois bien intriquées.



Chroniqué par Jonathan
le 28/09/2022

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Cows On Hourglass Pond
(2019)
Domino Records
indie / Folk alternative
Interview avec Noah Lennox
(2019)

Tangerine Reef
(2018)
Domino Records
ambient / Pop alternative
Strawberry Jam
(2007)
Domino
Pop
Sung Tongs
(2004)
Fat Cat
Pop expérimentale / Psyché-folk
Feels
(2005)
Fat Cat
Folk / Pop
Prospect Hummer EP
(2005)
Fat Cat
Avant Weird Folk



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 02/12 - Chronique
Miët - Auslander
dim. 13/11 - Blog
#28 : Virée nocturne
sam. 12/11 - Blog
Codeine - Dessau
ven. 28/10 - Chronique
Claire days - Emotional territory
mer. 26/10 - Blog
Goat - Oh Death
sam. 22/10 - Chronique
Palm - Nicks and Grazes
mer. 19/10 - Blog
Adolina - Imago
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters