Accueil | dMute

L'Oldie de la semaine

: Deux Filles - Silence & Wisdom (1982)



40 ans plus tard, le premier album onirique du duo expérimental et mystérieux Deux Filles n'a rien perdu de son pouvoir de fascination. Silence & Wisdom est notre oldie de la semaine...

L'histoire de cet obscure duo français formé en 1982 par Claudine Coule et Gemini Forque fut tragique. Les deux adolescentes se rencontrent pendant leurs vacances respectives à Lourdes, et lourdes seront également leurs expériences vécues à ce moment là. En effet, la mère mourante de Claudine décèdera peu de temps avant que Gemini perde de son côté ses deux parents dans un accident de voiture. Passionnées de musiques expérimentales en tout genre, les deux amies trouveront néanmoins la force vitale nécessaire pour accoucher de deux albums dans la douleur de ces drames successifs : Silence & Wisdom puis dans la foulée Double Happiness (1983), deux œuvres kaléïdoscopiques et fragmentées mettant alors en musique leurs tourments intérieurs ainsi que leurs volontés féroces de se reconstruire via un certain réenchantement du monde. En 1984, Gemini et Claudine entreprennent un long voyage en Afrique du Nord, elles disparaitront aux alentours d'Alger sans laisser de traces... Mais rembobinons un instant.

L'histoire de cet obscure duo anglais formé en 1982 par Simon Fisher Turner et Colin Llyod Tucker (deux ex-membres du groupe post-punk The The) fut un beau canular. Mais la mise en scène de ce dernier n'était pas vaine puisqu'en fictionalisant une sorte de conte lugubre et tragique autour de ce duo, elle questionnait principalement notre propre rapport aux œuvres d'après ce que l'on en sait, du contexte de sa création à son origine en passant par la vie de ses auteurs ou autrices. Deux Filles interrogeait également les stéréotypes et autres préjugés liés au genre féminin dans un vivier musical underground alors dominé par les hommes. Mais alors comment se reçoit la musique de Deux Filles lorsqu'elle est débarassée de ce travestissement et de ce voile faussement dramatique ?

On peut déjà assurer que sa remarquable singularité sait préserver l'aspect mystérieux de cet objet musical résolument étrange. Silence & Wisdom navigue dans des eaux certes troubles mais souvent douces, apaisantes voire oniriques, brodant tout un univers poétique rien qu'à lui. Un univers constitué de collages abstraits, de spoken words (Mortuary) et autres psalmodies (Her Master Voices), de rêveries orientalisantes (She Slides) ou synthétiques (Drinking at a Stream qui rappelle Durutti Column), de folk d'un autre âge (Children of CLay), de sonates nocturnes (Fleur's Doll) etc etc. Autant dire que replonger 40 ans plus tard dans les méandres de cette œuvre oubliée et pas comme les autres produit toujours autant d'effets.



par Romain
le 06/11/2022

Partager cet article :









0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 02/12 - Chronique
Miët - Auslander
dim. 13/11 - Blog
#28 : Virée nocturne
sam. 12/11 - Blog
Codeine - Dessau
ven. 28/10 - Chronique
Claire days - Emotional territory
mer. 26/10 - Blog
Goat - Oh Death
sam. 22/10 - Chronique
Palm - Nicks and Grazes
mer. 19/10 - Blog
Adolina - Imago
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters