Accueil | dMute

Playlists

: Rattrapage 2021



On boucle cette année 2021 avec une dernière playlist consacrée à quelques albums fort précieux provenant des quatre coins du monde. Neuf albums hélas passés sous nos radars mais rattrapés tardivement et à re(découvrir) impérativement...

.

.

.

/A - /A (Suisse) / Chris Brokaw - Puritan (États-Unis) / Otto A. Totland - Companion (Norvège)

.

Modecenter - Modecenter (Autriche) / Hania Rani - Music for Film & Theatre (Pologne) / Sóley - Mother Melancholia (Islande)

.

Ada Lea - One hand on the steering wheel the other sewing a garden (Québec) / Mabe Fratti - Será que ahora podremos entendernos (Guatemala) / Sarah Davachi - Antiphonals (Canada)

.

Voici un dernier rattrapage de cette année décidément bien remplie en sorties musicales stimulantes et exaltantes, tous genres confondus. Si bien remplie que nos plumes bénévoles se sont laissées déborder par les ondes parfois négatives de la vie à côté, par la flemmingite aiguë ou tout simplement par la procrastination. D'où l'idée de ces playlists permettant de poursuivre notre rôle de passeur défricheur et continuer à partager nos coups de cœur d'une autre manière. Surtout qu'ils sont nombreux.

Cette playlist hétéroclite traverse ainsi les quatre coins du monde en retrouvant tout d'abord d'anciennes figures cultes de l'indie-rock signant des disques remarquables (à défaut d'avoir été remarqué) : Chris Brokaw de Come et Codeine ou Franz Treichler des Young Gods dans le projet /A aux côtés d'Émilie Zoé. Pour rester au rayon rock, les autrichiens de Modecenter nous offrent ensuite un premier album de noise à l'efficacité ravageuse. Puis on y découvre surtout de nouvelles (ou presque) compositrices interprètes fort prometteuses (Ada Lea et Mabe Fratti) ainsi que quelques confirmations (l'album fantomatique de l'islandaise Sóley Stefánsdóttir et l'ambient minimaliste de Sarah Davachi). Enfin citons deux merveilles néoclassiques venues du froid, celle du pianiste norvégien Otto A Totland, moitié de Deaf Center qui boucle là une trilogie miraculeuse, et celle de la polonaise Hania Rani et ses compositions flottantes d'une beauté précieuse.



par Romain
le 12/01/2022

Partager cet article :




















A lire également sur dMute :
Sentir que no sabes
(2024)
Unheard Of Hope
Pop expérimentale / Latino
Blog
Actualité
Otto A Totland - Exin
Blog
Florilège musicopathe
#31 : Dernières chroniques de 2023 (partie 2)
Blog
Playlists
Perspectives Musicales #4
The Very Start
(2018)
Hummus Records
Rock Indé
Fighting Season
(2018)
Thrill Jockey
Rock / Rock Indé
Blog
Le titre de la semaine
Sóley - Follow Me Down

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 22/07 - Blog
Nadja - Jumper
sam. 20/07 - Chronique
Zelienople - Everything Is Simple
dim. 14/07 - Blog
Chris Cohen - Paint a Room
sam. 13/07 - Chronique
Mabe Fratti - Sentir que no sabes
mer. 10/07 - Chronique
Dirty Three - Love Changes Everything
dim. 30/06 - Chronique
Eiko Ishibashi - Evil Does Not Exist
sam. 22/06 - Blog
King Krule - SHHHHHHH!
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters