Accueil | dMute

Anthony Braxton

: Shadow Company



sortie : 2005
label : Emanem
style : Jazz

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Part 1
02/ Part 2
03/ Part 3
04/ Part 4
05/ Part 5
06/ Part 6
07/ Part 7
08/ Part 8
09/ Part 9
10/ Part 10
11/ Part 11

L'évidence avec laquelle Anthony Braxton multiplie les rencontres avec d'autres musiciens est une preuve : celle, irréfutable, d'une curiosité intacte qui a souvent abandonné les personnages de sa stature. Persuadé, Braxton sait que tout échange peut lui apprendre. Confiant, le voici aux côtés de Milo Fine, jeune improvisateur touche à tout, dont la singularité ne fait aucun doute pour qui la guette de ce côté-ci du jazz.

Aux saxophones de Braxton, Fine opposera clarinettes, piano ou batterie. Le décor planté, reste à passer à la pratique d'improvisations en règle. De legato profitant des permissions en expérimentations sur un ténor fait matériau, Braxton modèle avec emphase les phrases intuitives. Canalisées, les voici plus convaincantes que si elles s'étaient imposées d'elles même, prétextant l'exclusivité d'une intuition intouchable. L'expérience, voilà tout.

Au piano, Fine accompagne les progressions de son aîné au son d'accords hésitants (Part 3), soutient, concentré, l'avancée du funambule sur des édifices à étages (Part 5), ou déploie une fougue incandescente qui divertit le saxophoniste dans son attente de la venue du dernier souffle, qui sera, forcément, le plus radical (Part 8). Lorsqu'un marteau démotivé engage au changement d'instrument, Fine choisit la batterie pour couvrir d'éclairs le parcours sinueux sur lequel serpente son partenaire (Part 9).

Plus tôt, il avait déjà exprimé des états d'âmes percussifs, exposés pour contrer les accès rauques d'un Braxton en majesté (Part 4). Envahissant, forcément, mais que Fine ne peut qu'approuver, au timbre de clarinettes qui participent bientôt à une perturbation de vents arides (Part 6). En guise de conclusion, elles poseront des aigus extrêmes sur les graves éreintés du ténor, dernières interrogations rageuses d'un dialogue que l'on souhaite insatisfait (Part 11). Non pas d'avoir été stérile ; plutôt de ne pouvoir poursuivre l'expérience plus longtemps.


Chroniqué par Grisli
le 25/04/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
(Yoshi’s) 1997 Vol. 4
(2007)
Leo records
Jazz
Performance (Quartet) 1979
( 1994 / 2007)
Hat Hut Records
Jazz
Solo Willisau
(2007)
Intakt records
Jazz
Solo (Pisa) 1982
(2007)
Leo records
Jazz
Four Compositions (GTM) 2000
(2003)
Delmark
Jazz
Live at the Royal Festival Hall
(2005)
Leo records
Jazz
Charlie Parker Project
(2005)
Hat Hut Records
Jazz
Solo (Milano) 1979, vol. 2
(2004)
Leo records
Jazz



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters