Accueil | dMute

31Knots

: ep:Polemics



sortie : 2006
label : Polyvinyl Record Company
style : Rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Sounding Out Uncertainty
02/ Sedition's Wish
03/ Vanish
04/ Black Ship Auction
05/ Endless Days

EP après LP après EP, 31Knots s'affirme comme un groupe hors du commun. Jouant encore plus que Talk like blood sur la frontière entre la pop pour les phrases mélodiques, le rock pour la puissance à laquelle atteignent certains titres, l'electronica pour ces beats, ces boucles qui initient ou dévient et une musique certes aussi franchement electronique, mais résolument expérimentale, ep:Polemics confirme qu'une musique qui n'est ni abstraite et distante ni simpliste et vulgairement flatteuse est possible.

Ainsi, de deux choses l'une : ou bien l'on a fini par s'habituer au style de Joe Haege et cette étrangeté qui pouvait choquer auparavant — ce côté boîteux de certains titres — est devenue un délice ; ou bien les défauts de Talk Like Blood ont été corrigés. Il y a sans doute de la vérité dans les deux termes de ce dilemme. D'une part, le groupe a disposé de plus de temps pour l'enregistrement dont est issu le EP, ce qui se traduit par une production nettement supérieure. D'autre part, comme le démontre la juxtaposition de l'introduction Sounding Out Uncertainty et du tube Sedition's Wish, le style de 31Knots s'affine, se perfectionne, justement situé entre l'exposition de thèmes identifiables et répétés à l'envi, la force d'une rythmique basse/batterie qui est capable de donner un relief rare aux morceaux (Sedition's Wish) et une démarche expérimentale et, si l'on ose, baroque (Sounding Out Uncertainty, et aussi : Endless Days ).

Parfait "thirtyonisme", Black Ship Auction est ainsi d'abord une messe équipe, puis un groove qui se développe, se syncope, offre à chaque changement de phase un contexte différent aux litanies de la voix, une messe qui s'enroule sur elle-même, se délite et s'adoucit pour s'achever. Tout ceci étant à la fois parfaitement naturel et totalement inouï.

Bref, une superbe anticipation d'un nouvel LP à venir.

Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 20/11/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Trump Harm
(2011)
Polyvinyl Record Company
Rock
Reportage
(20/02/2009)
@ Café de la Danse
Worried Well
(2008)
Polyvinyl Record Company
Rock
Reportage
(17/04/2007)
@ Nouveau Casino
The days and nights of everything anywhere
(2007)
Polyvinyl Record Company
Rock
Talk Like Blood
(2005)
Own Records
Rock
The Curse of the Longest Day
(2004)
Own Records
Rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters