Accueil | dMute

The Pipettes

: We Are the Pipettes



sortie : 2006
label : Memphis Industries
style : Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ We Are the Pipettes
02/ Pull Shapes
03/ Why Did You Stay?
04/ Dirty Mind
05/ It Hurts to See You Dance So Well
06/ Judy
07/ A Winter's Sky
08/ Your Kisses Are Wasted on Me
09/ Tell Me What You Want
10/ Because It's Not

Trois anglaises en robe à pois tentant de ressusciter l'esprit des "girl groups" du début des sixties à coup de choeurs à la tierce, de chorégraphies délicieusement niaises et de sourires charmeurs : à première vue, les Pipettes ont tout du concept marketing bien étudié, dont le timing parfait (l'album sort pile à l'heure pour l'été, ça tombe bien, vous aviez envie de fraîcheur...) peut légitimement agacer.

Certes. Mais une seule écoute de l'album en question suffit à rendre totalement déplacées les observations ci-dessus, aussi justes soient-elles par ailleurs. Car We Are the Pipettes est tout simplement l’une des collections de popsongs les plus époustouflantes que l'on ait entendu ces dernières années : en à peine plus d'une demi-heure, Rose, Gwenno et Becki (remarquez comme on est devenu soudainement plus familiers en l'espace d'un paragraphe...) alignent pas moins de quatorze titres imparables, aux mélodies en accroche-coeur et aux textes malicieux, dont la candeur surfe idéalement entre le premier et le second degré.

Evidemment, les références abondent tout au long de l'album ; mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, elles vont bien au-delà de la seule lignée "sixties / Phil Spector", ou même de l'écurie èl Records, à laquelle les plus esthètes d'entre nous auront tôt fait de les associer. Ainsi, Dirty Mind fait écho aux ambiances ensoleillées des Go-Go's (les ancêtres des Pipettes ?) ; le refrain de Sex évoque immanquablement les Smiths, période This Charming Man ; et le dernier single en date, Pull Shapes, se paye même le luxe de chiper la mélodie du Teenage Kicks des Undertones, pour en faire un drôle de bonbon acidulé, enrobé de choeurs sucrés et d'envolées de violons !

Pourtant, réduire We Are the Pipettes à la somme de ses influences serait particulièrement injuste ; celles-ci n'agissent en effet que comme des clins d'oeil, disséminés ici et là au gré de chansons tellement évidentes que l'on serait bien en peine de dire lesquelles sont nos préférées...

On pourrait encore parler des heures de choses aussi futiles que la production de l'album ("glossy", mais juste ce qu'il faut) ou de l'inévitable succès planétaire auquel il est promis, mais ce serait autant de temps que l'on ne pourrait consacrer à remettre ce disque sur notre platine. Une fois n'est pas coutume : plongez dans la hype sans aucune arrière-pensée, car l’album des Pipettes est un parfait délice pop, et passer à côté serait tout à fait impardonnable.

Chroniqué par Bigmouth
le 22/08/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters