Accueil | dMute

Wolf Eyes

: Dead Hills



sortie : 2002
label : Troubleman Unlimited
style : Noise / post-indus

achat/téléchargement

Tracklist :
A1/Dead Hills
B1/Dead Hills 2
B2/Rotten Tropics

Dead Hills : le titre annonce clairement une déambulation dans un paysage désolé.

Une errance d’un peu moins de vingt-quatre minutes ordonnée en trois morceaux, qui forment autant de fresques maladives. A l’image du morceau d’ouverture, Dead Hills, longue plage débutant par une lente pulsation sur laquelle se développent parasites bruitistes et murmures nocturnes, bientôt troublée par le son d’une cloche funèbre avant d’être habitée des rumeurs d’animaux croupissant dans on ne sait quel marais putride, pour enfin s’engouffrer dans les hurlements terrifiants et terrifiés d’une ombre dont l’existence ne serait plus que cauchemars. Evidemment, l’album suscitera toute la sémantique du morbide et de l’angoisse. Dead Hills 2 et Rotten Tropics suivent et complètent magnifiquement cette ouverture pour donner à l’album ses contours dévastés. Plus denses, plus agressifs, toujours aussi malsains, ils développent également des sonorités issues d’un héritage indus flagrant élevant quelques plaintes hargneuses.

Ce qui confère à Dead Hills un caractère particulier dans l’abondante discographie de Wolf Eyes, c’est que l’attention apportée à l’élaboration d’une atmosphère singulière n’est plus principalement axée sur le travail du matériau-son, mais aussi sur l’esquisse d’un monde restitué dans toutes ses dimensions sensitives. On finit par être précipité dans ces collines mortes, s’enliser dans ces marais inquiétants, effleurer ces créatures monstrueuses. Sombre et malsain à l’extrême, Dead Hills n’est néanmoins en rien une œuvre dépressive ; elle trouve des échos dans les abîmes de la psyché où se conjuguent d’obscures pulsions, qui, pour être menaçantes, n’en sont pas moins d’authentiques expressions de la vie dans sa plénitude.

Un accès privilégié pour ceux qui veulent entrer en contact avec l’univers sombre de Wolf Eyes.

Chroniqué par Shoegazer
le 03/05/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Dossier
Anthologie 2013 - La musique délirée
No Answer : Lower Floors
(2013)
De Stijl
Noise / Industrial / Musiques contemporaines



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters