Accueil | dMute

Prodigy

: Music for the Jilted Generation



sortie : 1994
label : Mute Records
style : Techno big beat

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Intro
02/ Break & Enter
03/ Their Law
04/ Full Throttle
05/ Voodoo People
06/ Speedway
07/ The Heat (the Energy)
08/ Poison
09/ No Good (Start the Dance)
10/ One Love (edit)
The Narcotic suite
11/ 3 Kilos
12/ Skylined
13/ Claustrophobic S

D’abord, replacer le disque dans son contexte me parait primordial. Entre l’expérimentation Kitsch de The Experience, et l’assaut techno rock de Fat Of The Land, il y a ce Music For The Jilted Generation. Album pas toujours bien connu par les fans du seul 3ème opus, mais parfois respecté comme le meilleur cru du groupe par les autres.

Ainsi à ce moment de Prodigy, Keith Flint (devenu depuis, au choix, punk qui se bavouille dessus avec style ou bouffon grandiloquent) ressemble à un hippie, il ne prend pas encore de Rohypnol, et Liam Howlett est encore fermement imprégné de ses virées en rave dans les campagnes anglaises de l’époque. Ce qui à toujours fait la force de ce dernier, c’est l’évidente ouverture musicale dont il fait preuve (écoutez donc son Dirtchamber Session Vol 1 si vous n’y croyez pas). On ne rechigne donc pas à mélanger des vieux sons dance et des riffs de guitare (dans l’ordre Break & Enter et Their Law), de la techno qui transpire l’acide (Voodoo People) ou du hip hop instrumental et poisseux (Poison).

Voila pour les titres les plus connus de cet album, n’évoquer que ceux la serait un peu réducteur, car on passerait à côté du reste qui pourtant ne faibli pas de qualité. L’influence très dance est toujours un peu présente, elle avait pu en rebuter certains sur le 1er disque, elle est ici plus habilement diluée dans le reste de l’assemblage sonore, et ne frappe vraiment que sur un titre, No Good, que le clip, glauque à souhait s’était chargé de désamorcer en montrant le groupe déambuler dans une rave souterraine, avec Monsieur Flint qui se découvrait déjà des talents (certains) de danseur psychédélique. Ca n’engage que moi, mais je pense que ce titre est le moins percutant de l’album.

Pour le reste, c’est du tout bon. Gros travail d’ambiance sur l’ensemble, vieux sons de moog ou de sequencer analogiques (Howlett est vraisemblablement un amoureux des vieilles machines), les titres s’enchaînent sans se ressembler, et je noterais tout particulièrement le très entraînant 3 kilos, et le très pesant Claustrophobic Sting qui clôture le disque.

Prodigy est un groupe qui n’a cessé de diviser. Trop dance sur le 1er album, trop rock sur le dernier, en fait Music For The Jilted Generation semble être le parfait intermédiaire entre les deux.
Howlett et sa bande se moquent éperdument du respect d’un quelconque milieu underground, comme il se foutent royalement d’appartenir à tel ou tel autre mouvement musical.
Alors qu’a l’heure d’aujourd’hui, le 4ème disque, mainte fois repoussé, semble finalement terminé, et en dépit du fait qu’il risque de sortir dans un septiscisme général (justifié, l’attente fut longue), on est en droit d’attendre encore quelques surprises de ce groupe qui à su mélanger au fil des années un gros paquet d’influences, mais qui n’a jamais vraiment cessé d’être marginal.


Chroniqué par WakMc
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Invaders must die
(2009)
Take me to the hospital
Breakbeat
The Fat of the Land
(1997)
XL Recordings
Techno



1 commentaire
http://www.thingstocome.com
par Oldschooler (le 01/11/2006)
L'album qui a permit de gagner au groupe de gagner le respect éternel de la scène rave underground de l'Angleterre des années 90. Respect qui c'était perdu après le succès dans les charts de Charly.
Cet opus est plus qu'un ensemble album de transition, c'est un véritable cri de rage d'une jeunesse oppressée et qui voit son mouvement condamnée, on est loin de la mode des teuffers-kakis.

Rien que cet album, Prodigy est un groupe mythique.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 17/12 - Chronique
Saba - CARE FOR ME
mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters