Accueil | dMute

Stéphane Kerecki Trio + Tony Malaby au Duc des Lombards

: @ Duc des Lombards - 18/11/2009



Notre compte rendu

Le jazz européen compte désormais avec Stéphane Kerecki. Cela, on le savait depuis son album Houria, publié chez Zig Zag Territoires en avril 2009. Un disque qui accomplissait un vrai progrès par rapport à deux autres albums en trio, Story Tellers et Focus Dance, pourtant très réussis. Houria, enregistré avec Tony Malaby, planait pourtant loin au-dessus. Chaque prestation scénique du trio devenu quartet nous confirme avec la force de l’évidence le niveau aujourd’hui atteint par ces quatre hommes : Stéphane Kerecki, leader, à la contrebasse, Matthieu Donarier et Tony Malaby aux saxophones ténor et soprano dans des dialogues d’une sophistication sans égale, et Thomas Grimmonprez à la batterie. Le set donné le 18 novembre dans l’ambiance chaleureuse du Duc des Lombards ne faisait pas exception et confirmait tout le bien que l'on pense de cette formation.

Si ce n’est la puissance du jeu scénique, nos quatre musiciens préfèrent le calme et la méditation à la force. L’élégance est le maître mot, elle passe avant tout et recouvre chaque intervention de sa patine racée. Cohésion et concentration, voilà les deux principes qui guident cette recherche de l’élégance. Les musiciens sont calmes, visiblement soudés, et demandent à certains spectateurs un rien bruyants de bien vouloir respecter le jeu collectif.
Sur scène, Stéphane Kerecki semble à l’aise, il développe ses rythmiques avec assurance et facilité. Pas d’esbrouffe, une manière d’accompagner le rythme avec tout son corps. Il faut le voir et l’entendre improviser sur Macadam et Fable, deux des titres interprétés ce soir et annoncés par le musicien, à côté de Un ange passe (dédié à Jean-François Jenny-Clark), A l’air libre et le très énergique Satellisé, qui refermera élégamment ce set. A ses côtés, Thomas Grimmonprez joue la sobriété : frappe énergique, discrète quand elle le veut, parsemée de trouvailles rythmiques intelligentes et doucement virtuoses (cette manière de faire aller le dos des balais de la charley à la cymbale dans un groove minimaliste sur A l’air libre).

La section rythmique assure, c’est le moins qu’on puisse dire. Et offre à Matthieu Donarier et Tony Malaby de tisser leurs enluminures cuivrées par-dessus tout cela. Tony Malaby, c’est l’élément de force du groupe : un jeu puissant, franc, une présence scénique imposante, pulsation et énergie à tous les étages. Matthieu Donarier est l’élément de transparence : la clarté de son jeu, la limpidité des phrases qu’il exécute donnent leur dimension aérienne aux compositions du groupe. Lorsque les deux soufflants mêlent les timbres de leurs instruments, soprano et ténor, à l’unisson, la musique s’emballe et la puissance se déploie dans sa souveraineté tranquille. Les dernières mesures de Macadam sont exemplaires de beauté maîtrisée et décontractée à la fois.

Ce soir, les musiciens privilégieront un nombre de titres restreint et choisiront de les développer, de leur donner de l’ampleur, pour rendre les compositions à leur majesté. La musique se déplie lentement, en longues volutes incantatoires, la durée en devient un élément-clé, qui fait revenir thèmes et phrases périodiquement dans un jeu qui guide autant qu’il égare l’auditeur. Un set dense, élégant, conduit de main de maître de bout en bout : ce groupe est l’une des très belles formations hexagonales actuelles et le live lui donne toute sa mesure.


Compte-rendu par Claire J.



par
le 20/11/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters