Accueil | dMute

Dub Meeting #6 (King Shiloh and InI Oneness)

: @ Cabaret Sauvage - 08/04/2006



Notre compte rendu

23h50 - Arrivée au parc de la Villette en direction du Cabaret Sauvage. La bass résonne déjà au loin annonçant la couleur de la soirée.
Un grand " Reggae is universal music " est scandé au moment où nous franchissons les premières portes de la salle. La soirée est clairement dédiée à Jah Rastafari sous la main mise du sound system King Shiloh. Initialement uk, le crew s'est installé depuis quelques années à Amsterdam, histoire de n'avoir aucune difficulté a élever leur raison et trouver l'inspiration pour produire de nouvelles tueries et assurer les longues nuits de sélecta (weed style oblige…).
Parcourant les routes à bord de leur cametard dans les différents pays du coin, c'est au Cabaret Sauvage que le sound s'est arrêté pour animer la 6ème édition Dub Meeting, soirées qui auront réuni en une année tous les meilleurs sound system dub (Disciples, Iration Steppas ou Channel One par exemple…).
Soirée justement lourdement kilowattée puisqu'en bon crew rasta, King Shiloh ne se déplace jamais sans son énorme 24 Kw, répartit en trois murs pour une distribution tridimensionnelle : configuration d'ailleurs idéale pour cette salle circulaire. Constamment entouré de cette puissante sono, il est impossible de rater une miette des galettes roots survitaminées à la bass stepper que nous envoie Bredda Neil aux machines accompagné des toaster MC Ras Lion et Ras Ieepo. A moins de sortir dans le hall où se sont installés stand de skeud, artisanat et ital food.

La salle est bien remplie, suffisamment pour assurer une ambiance conviviale et parfaite pour danser, que dis-je, galoper sur les furieux riddim. Mais les deux rastas n'ont pas oublié de venir accompagnés. C'est avec les excellentissimes InI Oneness qu'ils sont venus, soit les deux chanteurs/producteurs I-Natural et Hi-Tek. On notera également la présence de Earl 16 et d'une sista dont j'ignore le nom, convive vraiment remarquable.
Impeccablement paré de sa tenue paramilitaire, Hi-Tek a pris le contrôle des duplates en alternant reggae roots, toast et pamphlet à l'honneur de Hailé Selassié. Dans l'atmosphère enfumée, Bredda Neil, sous sa coiffe de dread et sa barbe rousse, impulse la grosse bass stepper sur les hit-songs de Hi-Tek et reprend les commandes pour une alternance parfaite. Que des tueries, une selecta à faire frémir un post-rockeux, des duplates new-roots, beaucoup de titres uk stepper style (des productions coproduites avec Iration steppas) et bien sûr beaucoup de pur roots & rub-a-dub des familles. More vibes !

Comme sa grande capacité à emmagasiner du thc, à la vue des incalculables spliffs fumés lors de cette soirée, l'imperturbable Bredda Neil a aussi une énorme capacité de sélecta. Peu de répit, le Massive n'est jamais loin… Plus de 5h de son de grande qualité qui a animé les dreadlocks de la salle dans le spirit No hype, just roots and massive bass !
Ce dub meeting est encore une grande réussite (malgré la bière à peine désaltérante à 4 euros…) et il nous tarde déjà d'assister au Dub Meeting #7 avec la réunion de Bush Chemist/Meditative/Reality sound, nouvelle soirée aux couleurs de la Jamaïque.
Un ultime Jah Rastafari de Ras Lion et I-Natural sonne le glas de la soirée. Il est 6h, vidé de toute transpiration, les neurones emmêlés voir inexistants, chacun retourne sa veste pour chopper le premier métro et prendre une nuit bien méritée. Selassié I !!!

par Kiteklat
le 18/04/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters