Accueil | dMute

Aria

: Haze



sortie : 2001
label : Bleep Records
style : Trip-hop / chilled / space

Tracklist :
01/ bring down the light
02/ infection
03/ ariella (dub)
04/ orange meadows
05/ a state of mind
06/ my stoned wings
07/ words
08/ second coming
09/ ariella ft. subterranean and cell 7

Un album qui démarre dans une ambiance planante, des violons viennent déranger notre petit repos... La chanteuse a un joli timbre de voix et un bon groove peace. Arrive enfin un bon beat bien posé au bout d'1min46 . C'est reposant et rythmé, un mélange de Aim et de Gus Gus. Le second morceau est également une perle, avec au début des grosses percus qui surprennent... une voix de mec à la Tricky, une bonne bass un bon beat, les plans sont posés sur de bonnes bases... Un voix lointaine très mystique attire notre oreille. Ce morceau est terrible. Des vagues de synthé psyché font leur apparition, la petite touche à la Gus Gus, rafraîchissant. La 3eme chanson comme son titre l'indique est orientée dub, un beat trip-hop, une ligne de basse vivante et originale... C'est le clavier qui donne la petite touche "dub". Un voix nous berce sur le thème d'"Ariella", ainsi se termine cette jolie ballade. "orange meadows" est plus psyché, le beat est plus actif, la voix retravaillée, et toujours cette impression de voir Gus Gus aux machines. "A state of mine" est une chanson rappée, un beat lent et doux, une rythmique au piano... agréable à écouter. "My stoned Wings" est une chanson très aérienne, les sons sont très space, le chant lointain et doux... On se croirait dans un univers tout mou et lent, très reposant. "Words" est une chanson dub, avec son clavier purement "reggae" à la rythmique, un bon beat trip-hop, et une voix froide. Un chant aérien vient terminer ce morceau original. "Second coming" est à nouveau très space, très aérien, très électronique. Et enfin pour terminer cet album, le 1er single d'Aria : "Ariella". Un début flûte/guitare, un bon beat/chant hip-hop... auxquels vient s'ajouter la douce voix d'Aria... une chanson mélancolique et réactive, chaude et froide, agressive et douce... Des mélanges que l'on retrouve dans Londinium d'Archive.
En conclusion cet album est très influencé par les oeuvres de Gus Gus, quelques clins d'oeils à la montée du dub, et des chef d'oeuvres dignes de "Londinium"... C'est un très bon album, prometteur et original.

Chroniqué par BobtomPerchu
le 00/00/0000

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters