Accueil | dMute

Low

: C'mon



sortie : 2011
label : Sub Pop
style : Pop crépusculaire

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Try to Sleep
02/ You See Everything
03/ Witches
04/ Done
05/ Especially Me
06/ $20
07/ Majesty/Magic
08/ Nightingale
09/ Nothing But Heart
10/ Something's Turning Over

On n’avait pas spécialement mis le nez dans les affaires du trio de Duluth depuis le sombre et pesant Things We Lost In Fire. Avec C’mon, Low ne reste pas dans le même registre. Les compositions demeurent de longs dédales qui ne cessent de monter en intensité, mais à la différence notable que le groupe a laissé de côté la lourdeur de son propos. Ici Low gagne en profondeur, en hauteur et en intensité, en livrant sans aucun doute l’album le plus réussi de sa longue carrière. Le disque de ce printemps 2011. Car le groupe n’a jamais paru aussi vivant.

Il y a dans ce disque comme dans l’ensemble de la discographie du groupe une ambiance particulière. Un recueillement, une profondeur, bref un cérémonial qui se manifestait sous la forme d’une certaine gravité dans Things We Lost In Fire. Ici, enregistrement dans une église oblige, on retrouve ce même cérémonial, à la différence que celle-ci apparait sous la forme d’une quête d’absolu et de la recherche de l’élévation. On aime souvent le dire, ce nouvelle album est solaire, ouvert sur son monde et enclin à la beauté. Bref, on écoute avec recueillement en appréciant chaque passage.

C’mon confirme la place du trio composé par Alan Sparhawk (guitare, chant), Matt Livingstone (basse) et Mimi Parker (batterie, chant) aux côtés de Yo La Tengo (période Popular songs) ou de Fleet Foxes, pour le travail sur les harmonies vocales et cette manière de produire des pop songs aux accents country. Bref, rien à jeter et s’il fallait ne garder qu’un seul titre, le choix seraient impossible tant chacun d’entre eux frise la perfection. Le xylophone de Try To Sleep, la voix cristalline de Mimi sur Especially Me, la mélodie et les chœurs de Nightingale, la supplique de $20 ou l’épique solo de guitare de Witches. Il est certain que les fans slowcore/sadcore de la première heure n’y trouveront peut-être pas leur compte. Mais pour ceux qui voyaient dans les essais plus extrêmes un manque de recul et de maîtrise dans leur propos, l’écoute de C’mon donnera clairement l’impression que le groupe est enfin arrivé à trouver un équilibre idéal. Le point d’orgue d’une carrière qui n’a rien à envier aux plus importantes formations en la matière. Osons le dire : C’mon, est un vrai petit bijou, un album de folk songs tendues, épiques et intenses qui sait laisser la part belle à l’épure.


Chroniqué par Guillaume C.
le 30/06/2011

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
L'Oldie de la semaine
Low - Do You Know How To Waltz ? (1996)
Blog
Top
Nos sélections 2015
Ones And Sixes
(2015)
Sub Pop
Slowcore
Blog
Playlists
En écoute - Septembre 2015
The Invisible Way
(2013)
Sub Pop
Pop solaire
The Great Destroyer
(2005)
Sub Pop
Rock
Things We Lost in the Fire
(2001)
Kranky
Rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters