Accueil | dMute

Jullian Angel

: Kamikaze Planning Holidays



sortie : 2011
label : Les disques normal
style : Folk pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Live On Beauty
02/ Years and Seconds
03/ White On Red
04/ Insane Men Are Locked Outside
05/ The Strong
06/ Scarred
07/ A Choice
08/ Saved By the Monster
09/ Your Half-Open Door
10/ Truce
11/ Modern Tragedy (Taste for)
12/ Faith (Is Not a Bi

Ma première et unique rencontre avec Jullian Angel remonte à un peu plus d’un an, lors de son concert organisé à l’Espace B (Paris) par les Disques normal. Je me souviens m’être dit à son endroit que jouer seul sur scène démontre une grande force. Je me souviens par la suite avoir été frappé par la tension qu’il arrivait à insuffler à ses compositions, seul sur scène avec seulement sa voix et sa guitare.

Kamikaze Planning Holidays confirme cette impression. Jullian Angel propose un album épuré dans ses arrangements. Un album qui se concentre sur l’essentiel : à savoir des thèmes guitare/voix qui vous tiennent en haleine pendant près de 40 minutes. Jullian Angel propose une musique intense, tout en apesanteur, marquée par une voix rassurante à certains moments, émouvante voire déchirante à d’autres (Modern Tragedy). La production de l’album, quant à elle, est crépusculaire et onirique. Elle rappelle le meilleur des collaborations signées Nigel Godrich pour Radiohead, The Divine Comedy et le magnifique Sea Change de Beck.

Même si la voix de Jullian Angel rappelle à certains moments celles de ses aînées, à savoir Iron and Wine (Scarred) ou Johnny Cash sur A Choice et le saisissant Faith, l’univers de ce dernier s’inscrit d’avantage dans l’œuvre d’un Nick Drake pour la promiscuité qu’il instaure avec son auditeur, pour ce sens de l’épure et la finesse des arrangements.

On croise au fur et mesure des écoutes, un synthé, des percussions et un mélodica (Year and Seconds), mais aussi une flûte traversière des plus mirifiques (White On Red), un ukulélé (Live On Beauty), un harmonica (Insane Men), un banjo (The Strong), et bien d’autres. Chaque intervention de ces différents instruments sonne juste, avec cette étrange sensation d’évidence jubilatoire. Car, on s’accapare la musique de Jullian Angel en ayant la sensation de l’avoir toujours connue, comme si l’auditeur en était lui-même l’auteur.

Kamikaze Planning Holidays rassemble tout ce qui peut se faire de mieux en terme d’élégance, d’intensité et de mélancolie. La cuvée des meilleurs crus 2011 vient enfin d’être lancée.

Chroniqué par Guillaume C.
le 07/03/2011

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Melancholic Ecstasy
(2003)
Another Record
Electro-pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters