Accueil | dMute

Lorn

: Nothing Else



sortie : 2010
label : Brainfeeder
style : Breakbeat

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Grandfather
02/ None an Island
03/ Army of Fear
04/ Bretagne
05/ Automaton
06/ Void I
07/ Void II
08/ Tomorrow
09/ Glass & Silver
10/ Cherry Moon
11/ Greatest Silence
12/ What's The Use

C'est un cas d'école pour la scène électronique. Un artiste qui, après avoir acquis une certaine notoriété, s'essaie à la production phonographique. Flying Lotus n'aura pas attendu bien longtemps puisqu'il lance dès 2008 son label Brainfeeder, soit la même année que la sortie de son Los Angeles chez Warp. Il offre une place à ses potes Daedelus, Ras G, Samiyam, ainsi qu'à The Gaslamp Killer, déjà connu pour ses prestations fougueuses et délurées.

On peut donc dire que Lorn représente son premier véritable travail de défrichage. Marcos Ortega a bien quelques travaux à son actif, mais sa signature sur Brainfeeder constitue à priori sa première occasion de se faire remarquer. Sa musique se place dans la droite lignée d'At Night, Under Artificial Light, de Ginormous. Un breakbeat qui s'appuie sur de puissantes basses (Automaton), poussant parfois vers le dub (Void I & II). Un disque à l'humeur changeante. Dans ses élans les plus sombres, on lui accorderait presque des airs de Vex'D (Tomorrow). Tandis qu'une pièce comme What's The Use évoque plutôt aux oreilles le duo Ratatat. Qu'importe la direction que prend le producteur, son album garde toujours le cap, si bien que finit par s'esquisser un style aux contours plus ou moins définis.

On appréciera chez Lorn la peine prise d'avoir renouvelé pour chaque morceau sa palette de sons. Qu'il s'agisse des synthés ou des drums, pas un seul élément n'a été recyclé d'un morceau à l'autre. Ortega va même jusqu'à changer radicalement de technique de beatmaking selon le titre. Du snare breaké (Cherry Moon) aux roulements de caisse claire façon jazzy (Army of Fear). La charley se veut tantôt acoustique (Cherry Moon), tantôt électronique (Tomorrow) ou se fait simplement piquer le rôle par un sample quelconque (Bretagne). Lorn fait preuve d'autant de créativité pour ses synthés : arpèges (Glass & Silver), detunage (Tomorrow), et bien d'autres joyeusetés encore.

Nothing Else réunit une douzaine de pièces dont chacune fait preuve d'un caractère certain. Assurément, il mérite que vous lui jetiez une oreille. Cet album figure parmi les bonnes surprises de l'année.

Chroniqué par Tehanor
le 23/09/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters