Accueil | dMute

Architect

: Consume Adapt Create



sortie : 2010
label : Hymen
style : IDM / Breakbeat / Industrial

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Bitch Is Back
02/ The Shadow Of Eve
03/ Fast Lane (Freeze Frame)
04/ Unhuman
05/ For You
06/ So I Went Out
07/ Unhuman (Reprise Française)
08/ Attack Ships On fire
09/ Pure
10/ I Lost My 808 On A Rainy Day
11/ Awake (Album Version)
12/

Trois ans se sont écoulés depuis Lower Lip Interface. Daniel Myer n'est pas du genre producteur acharné. Pendant que certains de ses collègues livrent un ou deux opus par an, lui affiche une discographie de cinq albums sur douze ans. Et il se passe des choses en l'espace de trois ans. Notamment la vague dubstep qui a déferlé dans le milieu de l'IDM. On peut sentir ses remous affecter des producteurs qui, jusque là, ne s'y étaient jamais intéressés. Je pense notamment à Hecq pour ses lives ou son remix de Millipede. Naturellement, l'IDM d'Architect, qui a toujours été assez breaké, ne pouvait qu'en être éclaboussé. Lower Lip Interface était peut-être sorti un poil trop tôt : février 2007, donc composé entre 2005 et 2006 ; l'acoquinement entre dubstep et IDM est encore balbutiant. En revanche avec Consume Adapt Create, on est en plein dedans.

Architect annonce la couleur dès l'entrée de jeu : cadence dubstep sur The Bitch Is Back, puis plus tard sur Fast Lane et Attack Ships On Fire. Et c'est tout. Si le son d'Architect prend plutôt bien la sauce, ce n'en restent pas moins des essais, pas les signes d'une subite reconversion. On retrouve donc à côté de ces titres d'autres plus dans le style traditionnel de l'Allemand : rythmiques héritées du big beat, touches indus (Awake), techno (Pure) voire même acid (Unhuman). Deux titres assez inhabituels aussi, dans lesquels Myer propose une drum'n'bass furieuse : So I Went Out et The Beauty And The Beat. Sans oublier la grande première : une guitare post-rock, qui fait son apparition sur Wachsmuth et la reprise française d'Unhuman.

Un album très éclectique donc, mais qui ne dilue pas pour autant la sensibilité du producteur, clairement reconnaissable. C'est là le point fort de Consume Adapt Create. Jusque Lower Lip Interface, l'évolution d'Architect s'était toujours ressentie à travers la qualité de ses productions seulement, toujours plus grande. Ici, Myer réussit à nous surprendre par ses choix, peut-être pas audacieux, mais plus aventureux qu'à l'accoutumée. Il prouve simplement qu'il peut être capable de digérer n'importe quel mouvement pour en faire du Architect. Face aux vents le roseau plie mais ne rompt pas.

Chroniqué par Tehanor
le 04/03/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
I Went Out Shopping to Get Some Noise
(2004)
Hymen
Electronica / Ambient
Galactic supermarket
(2000)
Hymen
Electro-ambient/soft-drum n' bass



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters