Accueil | dMute

Klumpes Ahmad

: In Bed We Trust



sortie : 2009
label : hellosQuare Recordings
style : Ambient / Expérimental / Musique Improvisée

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Prologue
02/ Her Lovers And My Letter Hand
03/ Her Birds And Her Pihcushion
04/ My Bed Side And Her Paper Clowers
05/ Catalyst
06/ The Turn
07/ Reisistence
08/ You Can Have What I Take
09/ Credit And Iefinance
10/ Others Dream

De tous les chemins de traverses menant vers l'El Dorado des musiques improvisées, c'est sur celui qui mêlent l'organique à l'électronique que se croisent le plus grand nombre de ruines. Tellement qu'à la simple idée d'une écoute imminente d'un disque étiqueté de la sorte, seul le doute reste de rigueur.
Heureusement ce coup-ci, Adrian Klumpes (ex-Pivot, membre de Triosk et collaborateur de Jan Jelinek) et Shoeb Ahmad (patron du label hellosQuare Recordings qui héberge ce disque et contributeur auprès de Machinefabriek, Lawrence English et William Ryan Fritch de Skyrider) le lève dès les premières minutes. Avec In Bed We Trust, leur association - Klumpes aux claviers, Ahmad aux guitares, pédales d'effets et laptop - relève le niveau, oscillant entre ambient et jazz, shoegaze, illbient et minimalisme expérimental.

Brodant quelques drones sombres et autres vibrations électroniques sur un corporal satiné tissé par un Rhodes sous opium, ils créent, dans un discours qu'on sent partagé, sans polémique, à la fois chaleur et espace. Nimbant le tout, à l'envie plus que par opportunisme, de silences apaisants et appropriés (My Bedside And Her Paper Flowers).
Ce qui les sort alors du lot commun, c'est cette acuité, cette maîtrise du coup de théâtre.
Ainsi cette musique comme auréolée de l'esprit frondeur des travaux du duo Fripp/Eno (The Equators Stars par exemple), se concentre sur quelques parcelles de ces derniers pour les extrapoler soudainement en longues plages languides à peine perturbées de crissements et de glitchs. Plus tard, quelques notes de piano émergent par surprise d'un crachin hypnotique, pour transformer la noirceur de l'instant en promenade bucolique dans un champ couvert de mitraille rouillée (magnifique The Turn).

Quand trop de musiques dites "ambient" ne sont qu'écrins au rabais pour verroterie toc, celle-ci, hésitant entre sa raison d'être et le goût de s'en extirper, brille sans éblouir, tamisant l'ambiance à venir des longues nuits d'hiver à passer lové sous la couette. On n'en demandait pas tant. In Bed We Trust, nous aussi !

Chroniqué par Yvan
le 12/12/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters