Accueil | dMute

Ochre

: Like Dust In The Balance



sortie : 2009
label : Benbecula
style : IDM / Musique Classique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Circadies
02/ Whispers
03/ Dustlands
04/ Raido
05/ Napolese
06/ Hang Garden
07/ Pteron
08/ Lunar Suburbia
09/ A Great Wave
10/ The Balance

Ochre, Christopher Leary à la ville (Newcastle pour être précis), sort Like Dust Of The Balance, son dernier long format en date (Death Of An Aura Ep sorti en 2008 ayant joué les amuse-bouches). Il reprend alors l'ouvrage où il l'avait laissé, il y a trois ans avec Lemodie : sur son métier à broder de l'IDM.

Associé pour l'occasion à Benet Walsh, musicopathe multi-instrumentiste et arrangeur de haute volée (Leila et Plaid vous le confirmeront), on sent dès la première écoute toute la portée qualitative de cette collaboration. Un savant imbroglio d'electronica oldschool et de musique classique (le final The Balance dans ses alternances rythmiques résume assez bien ça).
Ainsi, dans un registre downtempo où tonalité analogique et glitchs déviants ont la part belle (l'excellente intro Circadies), de minutieuses et relativement bien senties touches d'instrumentation acoustique - omniprésence de cordes en tous genres - viennent relever l'ensemble d'une once de mélancolie, pour le transporter définitivement vers des territoires plus chatoyants et lumineux (les guitares hispanisantes sur Raido) à grosse valeur cinématique ajoutée (les envolées de mandoline tressant des colliers de nerfs autour de quelques craquements électroniques sur Napolese, somptueux !).

Sans réelle mise en danger ni extrapolation expérimentale trop abstraite, Ochre ne donne pas pour autant dans la facilité, pronant  plutôt ici, l'obligation d'excellence (Dustlands ou Pteron pour ne citer qu'eux sont des petits bijoux d'orfèvrerie alambiquée).
A ce titre, ce quatrième album fait bonne figure, malgré quelques longueurs un tant soit peu "cucul" (Lunar Suburbia ou Greats Wave manquent foncièrement de niaque). Et revêt aussi une aura toute particulière, quand on sait que le label qui l'héberge, le très recommandable Benbecula, fermera ses portes pour une durée indéterminée en novembre prochain, dix ans après leur première ouverture. Like Dust In The Balance, une bien belle épitaphe, ma foi !

Chroniqué par Yvan
le 12/08/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Top
Nos sélections 2015
Isolette Ep
(2015)
Shipwreck
IDM



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters