Accueil | dMute

Maayan Nidam

: Nightlong



sortie : 2009
label : PowerShovel Audio
style : Deep-House

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Dime Si Eres Tu
02/ Soltando Chispa
03/ Que Te Has Creido
04/ La Noche De Ayer
05/ Milagro
06/ Oye Mi Ritmo
07/ Tengo
08/ Asi Son Las Cosas

Depuis Berlin, Maayan Nidam, connue aussi sous le pseudo de Miss Fitz, décide de nous catapulter à Cuba, où ont été en partie réalisées les prises de son de ce premier long format, Nightlong. Elle le signe sur le très confidentiel label japonais PowerShovel Audio.

Initialement, ce dernier réalise Women Are Beautiful, disque de musique cubaine regroupant un nombre important de protagonistes de la scène locale.
Sur la base de ces morceaux, les patrons du label envisagent la déconstruction pure et simple de ces titres et proposent à Maayan de se lancer dans cette aventure. Ce concept s'inscrit alors dans un projet plus large tournant exclusivement autour de la créativité féminine dans les domaines de l'art contemporain, la photo et la musique.

Pour en revenir à Nightlong, on constate qu'au-delà de la nécessité de s'en tenir à un "cahier des charges" quelque peu contraignant, la productrice, d'ordinaire véritable tornade dance-floor, s'éloigne ici considérablement de ses habitudes. Grand bien lui en a pris. Ainsi, elle parvient, tout en s'appropriant des thèmes plutôt traditionnels et en les passant à la moulinette d'une deep house classieuse et sans fioritures, à nous surprendre .

Une belle performance de funambule, à cheval entre musique organique et électronique (le bouleversant Milagro, et ses quelques notes de piano tressées autour de voix sans âge), qui nous renvoie, en échos lancinants autant que mélancoliques (l'hypnotique La Noche De Ayer), à une certaine vision. Celle portée par une artiste libérée, une image dépassant celle souvent fantasmée d'un Cuba tout entier retourné d'explosions festives. Ce coin du monde d'où nous parle Maayan est un peu différent. Tout n'y est que langueur, nostalgie et sensualité. Ce qu'il n'est évidemment pas non plus au quotidien, mais il est bon de rêver parfois. Alors, pourquoi s'en priver, surtout quand le transport est si confortable.

Chroniqué par Yvan
le 20/07/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
mar. 11/09 - Chronique
Animal Collective - Tangerine Reef
mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters