Accueil | dMute

Venetian Snares

: Filth



sortie : 2009
label : Planet Mu
style : Breakcore / Acid

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Deep Dicking
02/ Crashing The Yogurt Truck
03/ Labia
04/ Mongoloid Alien
05/ Chainsaw Fellatio
06/ Kimberly Clark
07/ Calvin Kleining
08/ Kakarookee Hates Me
09/ Splooj Guzzlers
10/ Pussy Skull

On ne peut pas dire que Venetian Snares soit homme à suivre les modes. Pourtant, son nouvel album s’inscrit très clairement dans le retour de l’acid-music. Après Aphex Twin, Ceephax Acid Crew et même Squarepusher sur son dernier EP, Venetian Snares sort la TB-303 du formol et s’apprête à faire hurler les basslines.

Les premières notes de l’album s’accordent avec la pochette : ambiance sombre de speedcore des cavernes. Mais très vite, une rythmique purement technoïde et une "mélodie" typique de la Transistor Bass de chez Roland viennent balayer tout cela. Le doute nous saisi. Aussi talentueux soit-il, l’alien de Winnipeg pourrait-il se contenter d’un vulgaire album d’acid ? Quelques secondes passent et la réponse arrive : définitivement non ! Les ruptures de rythme, les samples déjantés, les respirations mélodiques hallucinées, pour des morceaux qui contiennent à eux seuls matière à faire tout un album... Tout ce qu’on est en droit d’attendre d’une galette de Venetian Snares est là, bien présent.

Filth annonce-t-il la renaissance du style acid ? Oui et non. Oui car Venetian Snares repousse les limites de la machine. Il la fait entrer dans son univers peuplé de rythmiques assassines et de synthés écorchés. Non car Aaron Funk laisse entrevoir ses faiblesses sur plusieurs titres : patterns un peu répétitifs, drums relativement sages, et un TB dont l'écrasante présence interdit aux sonorités de s'accorder correctement. On est toujours dans le domaine de l’excellence, mais en deçà de la claque que pouvaient nous mettre des albums comme Hospitality, Cavalcade of Glee and Dadaist Happy Hardcore Poms Poms, ou Rossz Csillag Allat Született.

En accommodant son breakcore à toutes les sauces, il était évident que Venetian Snares finisse un jour par le tremper dans l’acid. C’est chose faite avec Filth. Et même si l'album sacrifie certains aspects de la musique de Venetian Snares, il constitue malgré tout un chef d'oeuvre de plus à ajouter à son palmarès.

Chroniqué par Runciter
le 03/06/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
My Downfall (Original Soundtrack)
(2007)
Planet Mu
Breakcore symphonique
Rossz Csillag Allat Született
(2005)
Planet Mu
Breakcore symphonique
Chocolate Wheelchair
(2003)
Planet Mu
Electronica / Drum n'bass / Noise



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 30/11 - Blog
Toàn - Volta No Vento
sam. 14/11 - Chronique
Laëtitia sheriff - Stillness
mer. 11/11 - Blog
Foxeagle - Waves on Water
mer. 28/10 - Blog
#26 : L'Enfance Rouge
dim. 18/10 - Blog
#21 : Cocon
sam. 17/10 - Chronique
Autechre - SIGN
sam. 10/10 - Chronique
Loving - If I Am Only My Thoughts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters