Accueil | dMute

Sleepy Sun

: Embrace



sortie : 2009
label : ATP
style : Rock Psychédélique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ New Age
02/ Lord
03/ Red/Black
04/ Sleepy Son
05/ Golden Artifact
06/ White Dove
07/ Snow Goddess
08/ Duet With The Northern Sky

Sleepy Sun, la nouvelle formation signée par le label américain ATP Recordings (Bardo Pond, Apse ou Deerhoof) vient de sortir, Embrace, un premier album qui ressuscite le son psychédélique des seventies, entre stoner et trip hippie.



Formé de sept membres installés récemment à San Francisco, la terre sainte de la scène psychédélique, Sleepy Sun se présente sous les plus beaux hospices. Le groupe a écumé l’ensemble des clubs US et canadiens en bus format combi Volkswagen pour retrouver sur scène des groupes emblématiques de la scène heavy stoner psychédélique tels que Dead Meadow ou Earth. D’autre part, leur prestation au célèbre festival South by Southwest en 2009 (SXSW - Austin) a laissé la presse Outre Atlantique totalement subjuguée par ces drôles d'indien. Avec un tel pedigree, rien d’étonnant que son label présente ce groupe comme la nouvelle coqueluche de la scène psychédélique américaine.



A l’écoute de ce premier album, on est assez frappé par la variété des ambiances. Le groupe oscille avec aisance entre les différents sons qui ont pu caractériser la scène psychédélique de ces dernières années. Embrace rassemble autant de titres conduits par le son lourd et compressé de la basse (New Age) que de ballades aux accents soul (Embrace). Toutefois, le groupe n'hésitera pas à brouiller les cartes en clôturant l'une de ses compostions par un déluge aux accents Drum and Bass (Red/Black). Sleepy Sun rappelle sa filiation directe avec un groupe tel que Dead Meadow, en proposant des compositions guidées par une guitare wah wah offensive et accompagnée d’une rythmique entêtante (Sleepy Son, White Dove et Snow Goddess). Contrairement à leurs pairs, Sleepy Sun n’a pas attendu plusieurs albums pour proposer des compositions beaucoup plus folk, comme en témoignent les titres Golden Artefact et Duet With The Northern Sky qui clôture l’album par un duo où voix féminine et masculine se partage la vedette. Le titre White Dove, convoque pendant dix minutes l’esprit de multiples formations : le son stoner psychédélique de Dead Meadow, le shamanisme et le mysticisme des Black Angels, le tonnerre sonore de l'Acid Mother Temple et le folk hippie du Brian Jonestown Massacre. Retenons le travail sur les voix, avec une mention pour celle du chanteur, qui contrairement aux débuts ânonnants du chanteur de Dead Meadow, évoque celles des formations précitées, tout en flirtant avec la voix charismatique de Robert Daltrey (The Who). A ce titre, Sleepy Suns surprend par le caractère solaire de sa musique en évoquant d’avantage la sensualité de la soul des années 70 que l’esprit mystique, shamaniste et cosmique des autres formations évoluant dans ce domaine.



Embrace, le premier album de Sleepy Sun, est un album qui frappe autant par la diversité des compositions proposées que par la sensualité qui s’en dégage. Si ce dernier ne propose pas une approche révolutionnaire du genre, il n’en demeure pas moins que celui-ci confirme l'excellente réputation du groupe. Un premier album construit et efficace qui s’écoute avec un plaisir non dissimulé. On attend leur venu en France en devinant à l’écoute de cet album que le groupe saura faire étalage de son savoir-faire sur scène.



Pour information, après un bref concert à Paris au mois de mai 2009, le groupe se produira à l’occasion des Eurockénnes de Belfort en Juillet 2009. Cette date sera pour le moment la seule occasion de les voir se produire en France.


Chroniqué par Guillaume C.
le 23/05/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters