Accueil | dMute

Mira Calix

: The Elephant In The Room : 3 Commissions



sortie : 2008
label : Warp
style : Electronica / Classique / Installation Sonore

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Roundabout
02/ Wedding List (Scene 4)
03/ Bowling4strings
04/ The Chord Is Cut (Scene 6)
05/ Memoryofamomentcertain
06/ Memoryofamomentlost
07/ Death Below (Scene 11)
08/ Laine
09/ A Ribbon Forgotten (Scene 12)

Cette dernière sortie chez Warp Records de Chantal Passamonte alias Mira Calix est dans la lignée de ses précédents travaux. Ces neuf titres s'inscrivent comme la deuxième étape d'un tryptique intitulé 3 Commissions. On trouve ici un ensemble de commandes, passées auprès de l'artiste par différentes instances culturelles, concernant deux opéras (Elephant & Castle et Dead Wedding) ainsi que la bande-son d'une installation vidéo (Memoryofamoment, deux mouvements d'une grâce folle retranscrits intégralement).

Mettant les cordes au centre des débats, The Elephant In The Room : 3 Commissions propage une certaine aura cinématique qui finit par lui sauver la mise. En effet, suite aux premières écoutes de ce qui restent malgré tout une compilation d'extraits tirés de spectacles à la base visuels, l'appropriation s'est quelque peu fait attendre. Dépassée cette sensation d'éparpillement, la puissance évocatrice de l'ensemble aidant, on a pu laisser vagabonder notre imagination.
Cette dernière étant pour le coup vivement poussée dans de drôles de retranchements. De la douce rêverie (l'excellent Bowling4Strings, mélange de craquements électro semi-aquatiques, de bruits de quilles broyées et de cordes tendues) à de plus angoissantes visions (Death Below et son violoncelle hystérique).

On retrouve le savoir faire de la belle Afrikaner, une méthode déjà présente sur le premier volet de la trilogie, et dans une moindre mesure sur son dernier opus Eyes Set Against The Sun (collaboration fructueuse avec le Britten-Pears Orchestra). De sobres compositions électronica constellées d'enregistrements de petits bruits glanés aux environs (des sons urbains, une nouveauté), noyées dans des instrumentations baroques pour converger vers des parties chantées - lié évidemment au caractère opératique à la commande faite - qui focalisent toutes la force des extraits retenus par Mira (la palme revenant à Wedding List et ses incantations tantôt dépouillées tantôt trafiquées d'échos).

De cet ensemble somme toute extrêment minimaliste, ressortent des moments forts (The Chord Is Cut et l'introductif Roundabout),au moins autant que le regret de n'avoir pu assister à ces évènements. Et The Elephant In The Room : 3 Commissions d'apparaitre comme une nouvelle preuve du talent et de l'inventivité d'une artiste vraiment à part.


Chroniqué par Yvan
le 27/01/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters