Accueil | dMute

Acid Mothers Temple & The Cosmic Inferno

: Pink Lady Lemonade You’re From Outer Space



sortie : 2008
label : Riot Season
style : Rock Psychédélique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Pink Lady Lemonade You're From Outer Space (Part 1)
02/Message From Outer Space
03/Take Me To The Universe
04/Pink Lady Lemonade You're From Outer Space (Part 2)

Sorti en septembre 2008 et accompagné d’une tournée européenne d’une trentaine de dates, Pink Lady Lemonade You’re From Outer Space, le nouvel album de la formation culte Acid Mothers Temple & The Cosmic Inferno montre que cette dernière est loin d’être à classer parmi les dinosaures du rock psychédélique.

Riche d’une constellation de productions comptant plus d’une quarantaine d’étoiles, Acid Mothers Temple, jouit depuis le milieu des années 90 d’une réputation hors-norme dans le domaine des musiques psychédéliques. Entité légendaire et occulte, cette formation fascine son auditoire. Quand on parle d’Acid Mothers Temple, il est plus simple de faire des sauts de cabri en chantant du Boby Lapointe à l’envers, que de tenter de comprendre le "big bang" qui anime chacune de ses créations. En effet, derrière Acid Mothers Temple se cache le guitariste et gourou de la "soul collective" Kawabata Makoto, qui multiplia les collaborations en proposant de nombreux concepts. Le plus ancien, Acid Mothers Temple & The Melting Paradiso U.F.O., démarra une carrière actuellement riche de plus d’une trentaine de productions en dix ans, soit près de plus de trois albums par an. Une performance, quand on sait que bon nombre de groupes entrent dans le Guiness Book des records en signant deux productions dans l’année ! En 2005, à l’occasion du dixième anniversaire du Acid Mothers Temple & The Melting Paraiso U.F.O., Kawabato Makoto fonda Acid Mothers Temple & The Cosmic Inferno, ouvrant ainsi une "boîte de Pandore contenant de nombreuses formations parallèles tels Acid Mothers Afrirampo, Acid Mothers Gong, etc.

La nouvelle production du Acid Mothers Temple & The Cosmic Inferno débute par le thème de 24 minutes, Pink Lady Lemonade You’re From Outer Space – Part 1, le tube rock psychédélique que le groupe a défendu en live à maintes reprises et que l’on peut retrouver sur de nombreux albums (Live Born to Be Wild in the USA 2000 (2004), Myth Of The Love Electrique (2006), Power House of Holy. US Tour (2006), Acid Mothers Temple & The Melting Paraiso U.F.O. (1997)…). Une incursion immédiate dans le rock psychédélique des année 70's, introduite par la guitare rythmique de Kawabata et génialement ponctuée par ses soli dignes d’un Franck Zappa période Hot Rats. L’érotisme si proche du courant psychédélique n’est jamais loin, surtout quand la chanteuse Audrey Gunistet fredonne à bout de souffle ce thème ponctué par les voix de la batteuse Pikachu et les cœurs désespérés et quasiment enfantins du bassiste Tabata Mitsuru. La basse quant à elle, mêle groove avec dextérité. Cette dernière sonne avec une rare limpidité alternant soli et rythmes imparables. Le tout bien entendu ponctué par des sons synthétiques dignes des B.O.F. des mangas japonais fidèles à la période des seventies. Cette nouvelle version du « standard » du groupe déroule progressivement son univers. Certes, Acid Mothers Temple est passé maître dans l’art de l’improvisation (sinon comment expliquer une telle discographie ?), mais contrairement à toute attente, ces dernières s’enchaînent avec une extrême maîtrise. À tel point qu’on oublie le moment où le thème qui ouvre cet album s’arrête véritablement. Bien loin des qualificatifs de fous furieux que l’on donne à cette formation, il y a dans Acid Mothers Temple une énorme spiritualité, un sens de l’érotisme illustré sans complexes par les pochettes de leurs albums, et nul doute que ces derniers nous livrent l’une de leurs meilleures versions de ce titre.

Cette remarque vaut pour tous les autres thèmes de cet album, tant pour Message From Outer Space, marqué par les incantations de Pikachu et les boucles d’une guitare inspirée directement par le travail de Steve Reich, que pour le troisième titre, un repos salutaire marqué par le spectre des Pink Floyd, période Meddle et Live At Pompei. Un court repos emporté par la guitare d’un Kawabata qui n’a de cesse de faire évoluer ses boucles jusqu’à un paroxysme en forme de cyclone lancé à grande vitesse.

Pink Lady Lemonade You’re From Outer Space – Part 2, le thème achevant cet album d’une heure, montre en tout point l’attachement du groupe pour les cycles, d’autant plus que ce dernier s’en ira comme le premier thème est arrivé. Aussi subitement, mais avec le bonheur sans cesse renouvelé de savoir qu’avec Acid Mothers Temple, un cycle se termine, un autre commence.

Chroniqué par Guillaume C.
le 23/01/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#3 Bardo Pond
Reportage
(03/06/2010)
@ Cabaret Sauvage



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters