Accueil | dMute

Rouge À Lèvres

: Démaquille-toi



sortie : 2008
label : DeepHop Panel Records
style : Deep-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Nouvo
02/ Gaki Oz
03/ Ma Cherie
04/ Deepkho
05/ Bogoss
06/ Femme Rekin
07/ Belle A Contre Jour
08/ Moëlleuz
09/ We Love
10/ Tes Lèvres
11/ Gash
12/ Interlude
13/ Gash Rmx
14/ AKA
15/ No Futur
16/ A4 Pattes
17/ Interlude 2
18/ Pro

Ce n'est pas mon truc. Ce n'est pas ma came. Je ne suis pas chez moi dans cette musique. Mais, en fait, je m'en tape. J'aime ça. J'aime cette musique. J'aime ses insanités. J'aime quand elle dit mange-moi la bite, je te bouffe le vagin, connasse, sale pute. Et tout ça. L'absence totale de politique. Ou juste une politique qu'on ne comprend pas encore. J'aime cette house-hip-hop hypecore. Ou quoi que ce soit au juste. Qu'est-ce que ça peut me faire ? Le style porno, c'est du déjà vu. OK. En plus, il n'y a pas que ça dans le disque. OK. Mais, là, tu veux juste baiser ou te faire baiser sur la musique. Juste pour suivre le mouvement de la musique. Rouge À lèvres, j'imagine que c'est ça, une musique pour ça, une musique pour la nuit. Je ne sors pas en club. Je m'en tape des clubs. J'aime les strings. Je n'aime pas la musique qui parle des strings. Là, pourtant, oui. Je ne me demande même pas pourquoi. Je suis là. J'écoute la musique. Je fais avec toutes ses insanités. Je fais un avec toutes ses insanités. Je profite de ses insanités. Je ne vais pas faire dans le détail. La musique ne fait pas dans le détail. Elle dit qu'il faut que tu bouges ta chatte. Je vais dire quoi de plus ? Rien. Ou quelque chose. Si tu veux, je te dis : vas-y, ne fais que ça, laisse-toi faire par la musique. Avec cette musique, tu ne seras jamais que ça : un mec de mauvaise vie qui se laisse faire par la musique. Ou bien : tu ne seras jamais que cette fille qui assume tout, des regards aux égards. De la poésie ? Il y en a peut-être. Si tu veux. Ce qu'il y a : des voix qui débitent leurs insanités sur des beats binaires. Comme si mange-moi la bite, ça voulait dire mange-moi le beat. Et A 4 pattes, en 4/4. Parce que c'est tout ça, 4/4 tout le temps sur du A4, rappé sur un mégaphone. Les thèmes, ça se résume facilement : femmes fringues fric. La musique, aussi : ça tape et ça coule, et vite. C'est racoleur et putassier. Oui. Aussi. Mais, c'est du sirop d'orgasme.

Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 24/10/2008

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters