Accueil | dMute

Kraddy

: The Illegal Album



sortie : 2007
label : Refiner
style : Glitch Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Dr Dre & Snoop Dog - The Next Episode [Kraddy Remix]
02/ Kanye West - Gold Digger [Kraddy Remix]
03/ Dr Dre & Eminem - Forgot About Dr Dre [Kraddy Remix]
04/ BlackStar - Bright As The Stars [Kraddy Remix]
05/ Lupe Fiasco - I Gotcha [Kraddy Remix]

La Californie serait-elle en train d'accoucher d'une nouvelle forme de hype ? Le disque dont il est question est The Illegal Album ; l'énergumène : Kraddy. Comme son pote edIT, Kraddy nous vient de la côte ouest américaine et exploite les nouvelles vibes du glitch hop et du crunk, celles-là mêmes qui ont converti quelques années plus tôt notre Tepr national en DJ à lances-flotte fluos. The Illegal Album est un peu au hip hop MTV ce que The Grey Album est aux Beatles, à savoir la refonte complète d'une musique populaire dans un tout autre moule de beats (moule-bite ?). Il s'ouvre sur le célèbre Da-la-da-da-daah de Snoop Dog, en duo avec the motherfuckin' D.R.E. (Dr. Dre Motherfucker !), un titre un peu emblématique de cette période où le hip hop west coast venait chatouiller la tête des charts en prenant des accents pop et des filles en string sur les genoux.

Le mode opératoire de Kraddy est facile à saisir. Prenez une bonne grosse basse, ajoutez un breakbeat présenté dans sa plus simple expression, versez les copeaux de voix que vous aurez bien pris soin de passer au mixeur auparavant. Sucrez, rehaussez éventuellement d'une petite mélodie discrète, et servez le tout dans des verres munis de pailles et remplis aux 2/3 de glace pillée. Comme Kraddy est un Mister Cocktail bien cool, il offre même la possibilité d'essayer ses propres mélanges. The Illegal Album est livré avec les parties instrumentales des morceaux au format AIF, histoire de vous prouver à vous-même que vous êtes autant capable de faire la même chose avec le prodigieux flow de Diam's "génération noowwwon n-n-n-non non".

Mais parler de The Illegal Album sans évoquer Bounce Le Remix serait manquer à mon devoir, alors voilà les petites références que tu attendais, cher lecteur. On pense aux travaux de Ghislain Poirier ; on pense aussi – attention lecteur, plus pointu cette fois – à Under Dev, du lillois Deework (la similarité sur BlackStar est en tout point saisissante) ; on pense parfois à Richard Devine, en particulier dans la manière dont les rappeurs sont baladés de droite à gauche, réverbés, vocoderisés, warpés, et soumis à toutes sortes de tortures M.A.Oïstiques. On pense à Prefuse 73, Funkstörung. Enfin, tous ces types qui ont popularisé le charcutage de voix quoi.

"Un bon compositeur n'imite pas, il vole." Cette petite phrase sortie de la bouche de Stravinski et jetée sur le site Web de The Illegal Album lui va comme un gant. Kraddy pille sans vergogne et propose une véritable dialectique post-moderne du DJ bidouilleur. dblue Glitch (le célèbre VST de Kieran Foster dont je parierais qu'il a eu son mot à dire) a remplacé les scratchs ; le clavier les platines ; et Kraddy a bien sûr enfilé son pyjama colorful de circonstance. Yelle risque bien d'être jalouse.

Chroniqué par Tehanor
le 15/02/2008

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters