Accueil | dMute

Psykick Lyrikah

: Acte



sortie : 2007
label : Idwet
style : Rock Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Près d'une vie (L'air de rien)
02/ Histoires
03/ La Poursuite
04/ L'Aurore
05/ Les grands vides
06/ Rétines larges (Trois lettres rouge sang)
07/ Un félin près du maître
08/ Patience (Des lumières sous la pluie)
09/ Quand tout s'arrêtera

Psykick Lyrikah groupe de hip-hop obscur sort un nouveau disque. Très bien... Psykick Lyrikah fait un pied de nez au hip-hop en sortant un nouveau disque plus proche du rock indé que du hip-hop. Bien... Sans aucun beat. Ah... Uniquement voix/guitare... Hum...
Au revoir Messieurs TeddyBear et Robert Le Magnifique (à très bientôt sur le prochain disque du Psykick espérons, ou pas). Seuls restent Olivier Mellano - déjà présent sur Des Lumières sous la Pluie, à la guitare - et Arm au micro, à la feuille, au stylo et aux échos de "r" accRochés pour cet Acte.

Ce nouvel album a donc bien des raisons de laisser perplexe (ou rêveur). Le fait est que les textes d'Arm se révèlent bien plus accrocheurs sur les relans de blues, de rock funky (ceci n'est pas une insulte), sombre, lourd, voire post-(rock) mais toujours au service du sens des paroles du MC. La plume d'Arm était une valeur sûre du Psykick, mais l'on pouvait douter d'une prod sans l'ours Teddy et les scratch du magnifique Bob. La mission est au contraire réussie avec brio. Avec une simple guitare Mr Mellano (au CV conséquent) créé une atmosphère particulière à chaque titre. J'en veux pour preuve la très lente et mélancolique Aurore qui accompagne un texte "shakespearien" proche d'un dénouement fatalement tragique. Ou encore cette Poursuite hâtive et pleine d'adrénaline, une montée perpétuelle de guitare et de voix qui se finit évidemment en un essoufflement général.

L'expérience est d'autant plus intéressante lorsqu'elle s'applique à des textes que l'on a connu dans le précédent album. Les Trois lettres rouge sang - blues hip-hop agrémenté de voix "du monde" - deviennent des Rétines larges sombres et aux réflexes amoindris, un blues enragé sur lequel Arm cRRRRRRRache ses état d'âme. Les lumières sous la pluie - hip-hop mélancolique beat/piano - quant à elles deviennent une Patience minimaliste, une corde qui se gratte calmement peu à peu rejointe par des couches de riffs qui se font oppressants, une "lutte vaine"... remportée par la patience de cette corde persévérante. "Des victoires faussées par l'ennui... belles comme des lumières sous la pluie."

Chroniqué par BobtomPerchu
le 19/09/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Vu d'ici
(2008)
Idwet
Hip-hop/Post-rock
Des Lumieres sous la Pluie
(2004)
Idwet
Hip-hop
Live
(2004)
Idwet
Hip-hop



1 commentaire

par meza (le 20/09/2007)
mais c'est un truc de ouf !!
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters