Accueil | dMute

Beastie Boys

: The Mix Up



sortie : 2007
label : Capitol
style : Hip-hop / Instrumental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ B For My Name
02/ 14Th St Break
03/ Suco De Tangerina
04/ The Gala Event
05/ Electric Worm
06/ Freaky Hijiki
07/ Off The Grid
08/ The Rat Cage
09/ The Melee
10/ Dramastically Different
11/ The Cousin Of Death
12/ The Kangaroo Rat

Les groupes qui en sont à l’heure du Best of sont souvent des groupes finis, préférant regarder derrière eux plutôt que de se projeter dans des lendemains créatifs. Cette règle n’attendait que son démenti, que les Beastie Boys apportent depuis maintenant quelques années. Alors que le collectif culte de NYC a déjà publié trois Best of (The In Sound From The Way Out, Anthology : The Sounds Of Science, The Solid Gold Hits), leur imagination est loin d’être tarie.

Après un retour réussi en 2004 avec To The 5 Boroughs, les Beastie sortent leur septième album studio, The Mix-Up. Ce-dernier s’impose d’emblée dans leur discographie comme le premier LP entièrement instrumental. Mike D à la batterie, Adrock à la guitare, MCA à la basse, avec en prime Money Mark aux claviers et Alfredo Ortiz aux percussions. Mix Mister Mike tient quant à lui les platines. Si les Beastie Boys ont maintes fois emprunté des chemins de traverses, surpris leur public en changeant de gamme avec une fréquence inouïe, reste une touche reconnaissable entre toutes: l’accentuation quasi-systématique des dernières syllabes de chaque mot chanté et un déploiement d’énergie assurément inégalable.

Chacun des albums des B-Boys connaît, comme paliers de décompression ou interludes aux master tracks, d’excellentes plages instrumentales. Ici, douze compositions originales : The Mix-Up, retour à la base instrumentale, se pose donc un défi de taille : sonner Beastie sans que les sales gosses quadragénaires de NYC ne posent le moindre flow. Pari tenu, album réussi. Des sons indiens de la guitare sur Dramastically Different, aux accents rock sixties de The Cousin Of Death, en passant par les rythmes jazzy-soul des années 70 ; de clins d’œil aux productions antérieures des Beastie teintées d’afro beat où l’on croirait entendre Tony Allen, le batteur de Fela Kuti (The Melee) en touche latino sur Suco de Tangerina, The Mix Up est un grand bain musical, un broyeur dans lequel tout semble passer. Fuzz et wah wah pour les textures, inspirations et références pour le reste. Les vieux gamins de Brooklyn réécrivent avec un certain talent la bande son d’un vieux Starsky et Hutch.

Et oui… Ceux qui ne veulent pas se risquer à un disque instrumental des Beastie doivent garder en mémoire les Sabrosa, Grooves Holmes, In 3’s ou autres perles de Check Your head et Ill Communication. The Mix Up transpire le plaisir de jouer, comme une bonne jam session entre potes qui n’ont plus grand chose à prouver. Néanmoins, on regrette l’inégale inspiration de Money Mark dont les orgues ont par le passé témoigné de plus de fougue et de créativité, comme les arrangements très travaillés. Il est clair qu’on est loin de la spontanéité des premiers Beastie. Mais qu’importe, The Mix Up est tellement jouissif…

Chroniqué par Igor
le 27/07/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Mash-up
#6 Beastie Jóhannsson - Instant Death Escape
To the 5 boroughs
(2004)
Capitol
Hip-hop
Anthology : The Sounds of Science
(1999)
Grand Royal
Hip-hop
Licensed to ill
(1986)
Def Jam
Hip-hop
Ill Communication
(1994)
Grand Royal
Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 17/12 - Chronique
Saba - CARE FOR ME
mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters