Accueil | dMute

The Orientalist

: 1000 Sounds Lotus



sortie : 2006
label : Fresh Poulp Records
style : Illbient / Ethno-electro

Tracklist :
01/ Saturated Vietnamese Radio
02/ Tibetan monks playing fuzzy bass tablas
03/ Persian Astronomy
04/ Entering the Mummy Grave (lo-fi dusty dub mix)
05/ She sleeps under an ambient miniature
06/ Islamatronic cantilliation
07/ Zanzibar in Dub
08/ Aet

Fresh Poulp Records continue l’aventure de la musique libre, après le très récent dub marocain, Dubosmium. Aventure qui l’amène à dénicher des musiciens anonymes, pourtant armés de vécus musicaux variés et solitaires. The Orientalist est un de ces autodidactes, fouineurs de samples, amoureux des ambiances ethniques, composant avec une approche clairement sombre et illbienne. C’est d’ailleurs cette approche qui fait de 1000 Sounds Lotus un album très intéressant pourtant pourvu d’un mauvais mastering.

L’illbient, pour rappel, est la spécialité du label Wordsound. Un genre musical sombre, tiraillé entre hip-hop, electronica, dub indus et sonorités naturelles ethniques, le tout formant une musique à la fois complexe et minimaliste.
A l’écoute de Tibetan monks playing fuzzy bass tablas, cérémonie tibétaine traditionnelle se heurtant à un beat hip hop saturé, il est facile de comprendre que The Orientalist veut nous faire voyager dans son univers bouillant et sa conception musicale paradoxalement froide.

Chaque track possède son identité culturelle et ses influences, les connaisseurs n’auront aucun mal à faire le lien. Entering the Mummy Grave (lo-fi dusty dub mix) est clairement inspiré des plus sombres relents d’imaginations de Skiz Fernando ak Spectre, fondateur de Wordsound records et maître de la face cachée de l’abstract hip hop noire et indus. Cette facette underground du hip hop et des expérimentations ethno-electro doit également son importance grâce à un homme : Muslimgauze. Un maître dont The orientalist s’est également largement enivré, Arabic ensemble trapped in a desertronic sand storm rappelle étrangement son univers peuplé de percussions sur fond de samples étranges.
Toutes ces influences forment 1000 Sounds Lotus sans pour autant en faire un album copie. L’artiste a réussi à reprendre ces éléments pour en faire un album très agréable, à l’ambiance sombre mais forcément addictive. Elle vous fera voyager entre Maghreb, Asie du Sud Est, Moyen Orient pour finalement vous faire atterrir dans les ruelles pouacreuses de Brooklyn, en un ultime hommage à Wordsound.
Personnellement attaché à ce label, jamais je n'avais senti un artiste français s’en approcher d’aussi près.

Release téléchargeable librement Ici


Chroniqué par Kiteklat
le 02/12/2006

Partager cet article :





1 commentaire
http://djnobreakfast.tumblr.com
par pas de petit déjeuner (le 01/05/2012)
j'aimerais des nouvelles de The Orientalist ou un contact récent, son site ainsi que tous les liens sur cet article sont HS. Continue t il a produire des sons? Merci pour les infos.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters