Accueil | dMute

Frer 200

: Andromède



sortie : 2006
label : On the Corner
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01.Introe
02.La Jungle
03.Ou
04.Andromède
05.Souris
06.Bossa Brack
07.Tous les mêmes
08.Jalouze people
09.Vaisseaumétrostudio
10.Ce mec
11.M’enfous
12.Dandy
13.L’Avalanche
14.Tu m’plais
15.Outroe

On va nous faire à nouveau le coup du groupe de rap français « loin des clichés habituels d’un genre sclérosé » mais pour une fois, on aura raison : Frer 200 est un groupe drôle et spirituel. Et, oui, les clichés n’y ont pas cours : malheureusement ça ne fait pas tout et les amateurs de hip hop n’attendent pas forcément beaucoup de ce genre de projets.

Approchant le genre par la bande, sur le mode de l’humour (drôle, pour de vrai : c’est rare que le rire rachète un disque de peu d’intérêt, musicalement parlant) et du second degré, Frer 200 s’en tire tout de même avec quelques honneurs, sur un mode proche des Gourmets lyonnais. De fait, Frer 200 est surtout un groupe à textes (j’en vois qui rigolent déjà), et les productions qu’il livre, si elles conservent ce côté malin-malicieux qui fait l’identité du groupe, restent anecdotiques, parce qu’elles cherchent davantage à proposer une ambiance, un cadre, une toile de fond pour le texte. La musicalité en pâtit donc parfois, comme et son ambiance orientalisante. Les constructions rythmiques, quand elles cherchent l’artificialité de l’exotisme, un exotisme volontiers factice et de pacotille, font mouche davantage (Bossa Brack). Ces productions au second degré, si elles restent drôles (leur vocation initiale), risquent de perdre leur fraîcheur rapidement : le second degré en matière de musique, c’est toujours se référer à un son déjà assimilé, déjà partagé par tout le monde, donc en quelque sorte déjà vieilli, déjà obsolète. Le son au second degré court toujours le risque de se référer à une manière de sonner morte et ce danger, forcément, Frer 200 le court. Ce qui en fait un groupe anecdotique, statut qu’il assume pourtant grâce à ses textes.

Ils font manifestement l’identité de Frer 200, et privilégient l’observation narquoise plus qu’une conscience donneuse de leçon (le fameux coup du groupe conscient, « loin des clichés du genre », revient). Nul doute : on a affaire à trois moralistes à la plume aiguisée, c’est-à-dire, au sens originel, des observateurs de la psychologie et du comportement humains. Observations triples et épicées (le freestyle de Ludo à la fin de Ce Mec), croisées dans trois voix qui se complètent avec aisance, et qui n’hésitent pas à faire partir les morceaux sur des chemins de pur délire dans lesquels Frer 200 réussit le mieux (Jalouze People). Un disque de hip hop à destination des amateurs de chanson et de textes, en quelque sorte. Reste qu’il leur manque quelque chose pour s’imposer réellement.


Chroniqué par Mathias
le 28/04/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters