Accueil | dMute

Skat

: Elusive EP



sortie : 2006
label : Karat
style : House / Micro-house

achat/téléchargement

Tracklist :
A1/In Mind
A2/Moody Waters
B1/Elusive
B2/Lock

Ce qu’il y a d’addictif avec Karat, c’est cette suggestion tacite qui voudrait que plus on avance dans les sorties du label, plus on se rapproche d’un degré de pureté, d’aboutissement.
Troisième Ep de Skat sur Karat, Elusive s’inscrit dans le sillon sensitif amorcé par Away et The Day We Met, explorant ici le monde de la dilution, de la liquéfaction dans un sens aussi propre que figuré.

In Mind s’enclenche sur de légers clapotis artificiels, un peu comme si des gouttes de sirop grisâtre s’étaient engagées dans un suicide collectif du haut d’une tour de verre, amorties in extremis dans leur impact par un bubblegum, mais un bubblegum dénué de goût. Rien de fluo, de coloré. Une version B&W du sucré. Pas de répit. Aussitôt aspirées par une sorte de tuyauterie métallique, elles se cognent aux parois, provoquant des sonorités tubulaires drôlement euphorisantes. Durant tout ce temps, une voix masculine, réduite à de simples bulles syllabiques, assistait à la scène, impuissante à intervenir…

Plus explicite encore par son titre, Moody Waters, est sans conteste le hit dancefloor pour les clubbers polarisés par les eaux profondes. Scénario idéal pour une cérémonie mystique où des puces en caoutchouc sauteraient frénétiquement les unes après les autres autour d’un totem inerte. Lequel ne tarderait pas à s’éveiller en la personne d’une cloche engloutie, au tintement dark, las et monotone.Cette dualité extatique/désespérée est des plus hypnotique si on l’écoute en boucle.

Elusive, (ou “ comment s’improviser meilleur danseur dans un lavabo géant ”) avec ses réminiscences vocales émanant du siphon (cette petite voix fofolle comme clin d’œil probable à la piste Hips de Ark), ses filets sinueux d’une sueur huileuse (à défaut d’une mélodie porteuse), illustre timidement cette idée sous-jacente de l’impalpable.

L’ultime track de cet EP, Lock, dominée par une voix mâle aux tonalités garage s’affirme comme la piste dotée de l’humeur la plus groovy. On s’y prendrait presque à vouloir devenir crooner de salle de bains…C’est dire à quel point Skat réveille en nous les pulsions les plus refoulées. Libératrice, absorbante, sa musique, précisément parce qu’elle se prétend élusive ici, dépourvue de tout artifice superflu, parvient à nous faire passer un moment fort sympathique.

Chroniqué par P3yolt
le 29/04/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Day We Met EP
(2005)
Karat
House / Micro-house



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters