Accueil | dMute

Germlin

: Youth Pixxel



sortie : 2006
label : Adaadat
style : 8 bit-gabba-punk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Think of everything at once, all of the time
02/ Timesprite
03/ Happy hills
04/ Bee loud
05/ Key lime
06/ Don't beach ball
07/ Banana fuckin' milk
08/ Death pixxel
09/ I have no patience and i can't wait (Feat. Bobby Birdman)
10/ Up early, fo

La nouvelle année et son lot de bonnes nouvelles : une nouvelle sortie Adaadat, LE laboratoire des allumés de tout poil des scènes électroniques, repaire des freaks-mutants d’où se dégage cette formidable énergie salvatrice propre aux expérimentateurs inspirés. Par opposition aux « intellectuels du bleep » persuadés que l’apparente complexité de leurs compositions, reflet de leur âme torturée, leur ouvrira les portes d’une reconnaissance tant méritée. Rires.

Pas de lente mise en place, pas de mise en condition de l’auditeur ou de message de prévention pour oreilles non averties. Vous entrez ici de plein pied dans un monde à part. Attentif aux mélodies mais dévoré par le démon du fracas sonore, Germlin, aka Joe Howe, s’inspire autant de la pop (Land army, Happy hills) que du breakcore, gabber ou 8 bit tout au long de ces trente minutes de fusion à haute température. Humour et second degré clôt la boucle de ce cercle vertueux où les règles à suivre semblent édictées par le lapin d’Alice au Pays des Merveilles.

L’Ecossais a su s’entourer ici de compagnons de jeux partageant ce même goût pour les productions hors normes, de Dj Scotch Egg à Yoko Oh No ! (sic). Alternant dans un même morceau bleep’n’clic sauvage et phrasé poppy naïf, Germlin délivre parodies d’anthems (Key Lime, Think at everything at once …) et joyaux bruts (Royal wolf, Death Pixxel) avec la désinvolture qui sied à ce genre de composition et de personnage.

Adepte de l’accident numérique et de l’improvisation sauvage, Germlin accouche d’un album remettant à zéro vos certitudes sur ce qu’est ou ce que peux être la musique, un album pour apprendre à écouter différemment, un album pour dépasser les règles établies, pour s’émerveiller et s’énerver : déclaré d’utilité publique.

Chroniqué par Oropher
le 16/03/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/10 - Blog
#21 : Cocon
sam. 17/10 - Chronique
Autechre - SIGN
sam. 10/10 - Chronique
Loving - If I Am Only My Thoughts
mer. 07/10 - Chronique
Deftones - Ohms
dim. 04/10 - Chronique
Erik K. Skodvin - Anbessa
sam. 03/10 - Blog
COPINAGE !!!
ven. 25/09 - Blog
Tapeworms - Funtastic
mar. 15/09 - Chronique
The Microphones - Microphones in 2020
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters