Accueil | dMute

Angle

: We'll pick up the pieces next time



sortie : 2005
label : Autoproduit
style : Post-rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ greeneyesea
02/ we're too young
03/ pedal on by
04/ photographic
05/ twenty four seven
06/ by proxy
07/ sell your toes
08/ breakdown

Plutôt moins que plus : voici la formule que semble mettre à l’œuvre angle sur ce disque. En comparaison, le premier opus de Sylvain Closier et Andrew Richards paraît presque foisonnant. Pourtant, la griffe musicale du groupe demeure identifiable. Seulement, l’électronique a subi une cure d’amaigrissement.

We’ll pick up the pieces next time est un disque au minimalisme parfois rèche, toujours sombre, faisant prévaloir une instrumentation parcimonieuse (guitares, basse, sons électroniques discrets , glockenspiel). Plus de charpentes de beats pour soutenir les mélodies, ce sont les lignes de basses qui dominent, rattrapées par des guitares en clair-obscur. La voix blanche de Andrew sait se faire sensible, et l'on se laisse prendre à ces entrelacs de chant souvent doublé, qui se font progressivement plus prégnants.
Les deux premières chansons, fragiles et introverties, cèdent la place à des morceaux un peu plus étoffés, Sell your toes étant l’un des sommets de ce disque: angle y approfondit une grâce mélancolique pleine d’une grande délicatesse. Evoquons aussi le non moins réussi et entêtant Photographic, auquel succède Twenty four seven, sur lequel s’épanouit le chant à la fois sobre et émouvant de Andrew. Proxy nous anesthésie lentement, sporadique et étrange.
Le morceau final nous entraîne dans une urgence inédite. Mais la musique s’interrompt malicieusement , laissant l'auditeur un brin frustré. Breakdown.
Tant pis, il n’y a plus qu’à réécouter cet album, encore et encore, et le laisser infuser insidieusement dans notre esprit.

Et espérer, aussi, que la musique de angle ne demeure pas éternellement confidentielle.


Chroniqué par Imogen
le 02/04/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Silence is better than nothing
(2003)
Autoproduit
electro-pop/ambient



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters