Accueil | dMute

Hangar 18

: The Multi-Platinum Debut Album



sortie : 2004
label : Definitive Jux
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Intro
02/ Where We At
03/ Beatslope
04/ Go Git That
05/ Boombox Apocalypse
06/ Sadat X Appears Courtesy Of...(feat.Sadat X)
07/ Hangar 18 And The Temple Of Doom
08/ Saved By The Beezy
09/ Blown Bubble
10/ Itcherlude
11/ Take No Chances
12

Depuis la sortie du désormais mythique The Cold Vein de Cannibal Ox, le label de El-P est attendu au tournant à chacune de ses sorties. Ainsi après quelques semi-déceptions (comme la compilation Def Jux Presents Vol.3, le raté Telicatessen de Rob Sonic et dans une moindre mesure le Bazooka Tooth d'Aesop Rock), l'album du trio Hangar 18 arrive à point nommé pour redorer le blason du label new-yorkais.

Alaska et WindnBreeze, les deux MC's ne sont pas des novices puisqu'ils officient depuis quelques temps déjà au sein de la Atoms Family, crew underground composé également de Cannibal Ox, Cryptic One, CipOne et Jestone et responsable de quelques bonnes galettes hip-hop (Euphony ou Persecution Of Hip-Hop). DJ et producteur, PawL a quant à lui fait ses armes auprès de gens tels qu'Aesop Rock ou encore Mr.Lif.

PawL attaque les hostilités en livrant un beat "K2000" proche de la production du Turn It Up Fire It Up de Busta Rhymes sur le furieux Where We At. Les deux MC's mettent ensuite en évidence leur complémentarité sur le single Beatslope avant de booster la production électronique énorme et très dancefloor de Go Git That. Les deux titres suivants, Boombox Apocalypse et Sadat X Appears Courtesy Of, continuent d'accentuer la pression avec encore une fois des sonorités très électroniques associées à des beats massifs et aux flows prenants des deux dompteurs de micro. On arrive ensuite au premier sommet de cet album, Hangar 18 And The Temple Of Doom, porté par un sample lugubre et un beat bien sale qui se termine sous un déluge de scratches.
Saved By The Beezy et ses réminiscences old-school ou Blown Bubble, de facture plus classique, prouvent la diversité de PawL dans la construction de ses productions. Mais la perle de cet album est sans conteste Take No Chances, morceau mid-tempo porté d'abord par les phases hallucinantes des deux rappeurs et surtout par une production irréprochable qui donne littéralement des frissons de bonheur. Alors forcément après une telle claque, les derniers morceaux peuvent apparaître comme anecdotiques même s'ils sont d'excellente facture comme le très bon Hangar 101 doté d'un beat bien glacial ou le plus dansant Keeps It Movin'.

En définitive, cet excellent album ne sera certes pas l'album de l'année et il ne détrônera pas The Cold Vein de la première place du podium Def Jux mais il mérite cependant toute votre attention ne serait-ce que pour l'excellent travail de production de PawL. L'année 2004 a été un très bon cru en matière de hip-hop et cet album se doit d'occuper une bonne place dans votre cave à disques.........

Chroniqué par Tibo
le 29/11/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Sweep The Leg
(2007)
Definitive Jux
Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters