Accueil | dMute

edIT

: Crying over Pros for no reason



sortie : 2004
label : Planet Mu
style : Electronica / Pop / Abstract Hip-Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Ashtray
02/ Ants
03/ Laundry
04/ Situps Pullups
05/ Dex
06/ Twenty Minutes
07/ Screening Phone Calls
08/ Mop Head
09/ Ltlp
10/ Mildew

Voilà un personnage atypique et tout de suite attrayant que ce mystérieux edIT. Au milieu des artistes de talents émergeant de toute part de la scène électronique, on trouve chez Planet-Mu, cet artiste dont la première production a le mérite de titiller les esgourdes.

Acoustique ? Electronique ?... Ici pas de cas de conscience : on a le droit aux deux. Et pas un bricolage tape à l’œil, non non. Aux timbres acoustiques des guitares et aux sonorités identifiables d’instruments déjà référencés à notre oreille commune, se mêlent de grandes textures artificielles. Les rythmiques fourmillent de trouvailles, de faux décalages et de coupures intermittentes qui ne vont jamais à l’encontre du Beat d’origine. C’est aussi parce que ces effets ne sont pas grandiloquents que la mayonnaise prend si bien ; l’atmosphère reste toujours chaude et presque intimiste au fur et à mesure que s’égrènent les titres de cet album. La principale carte de ce Crying over pros for no reason, c’est l’omniprésence du groove ; celui qui fait bouger la tête et fermer les yeux à l’instar des grands noms de l’abstract hip hop.

Avec sa dizaine de titres avoisinant les 4 minutes, Edward Ma de son vrai nom, parvient à accrocher suffisamment l’oreille. Toutefois il y a bien des réserves sur le contenu de cet album au fil des écoutes.
C’est du côté de la composition harmonique que le bât blesse, comme trop souvent hélas dans le paysage électronique. En effet, si la base est essentiellement inspirée des développements mélodiques voisins du post rock, elle connaît vite ses limites ; et c’est à s’y méprendre parfois lorsque l’on prête attention à certains instruments. Par exemple, bien que Ashtray et Ants ouvrent ce disque de façon plus que pertinente, il est vrai que la basse garde la même harmonie… Dommage.

Gageons malgré tout qu’avec les 40 minutes succinctes de crying over pros for no reason, edIT va se faire une place de choix dans le paysage musical actuel. Et peut-être même chez vous. N’oublions pas après tout qu’il ne s’agit que d’un premier jet.

Chroniqué par Effcéy
le 07/07/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Certified Air Raid Material
(2007)
Alpha Pup Records
Dubstep / Glitch Hop



1 commentaire
www.dogmazic.net/altf4
par altf4 (le 23/06/2007)
Quel plaisir que de lire une chronique aussi constructive, merci d'avoir analysé avec autant de justesse la production de cet artiste aussi talentueux que méconnu. J'ai vraiment apprécié cet album et remarqué les même défauts ainsi que les mêmes qualités. Je n'ai pas l'objectivité d'un chroniqueur donc je me laisse transporter par les mélodies d'edIT sans chercher la petite bête. Pour conclure, c'est un album que je trouve fabuleux surtout les rythmiques ciselées et les accents "skate/core/mélodiques/californiens" de la guitare. Bonne continuation
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters