Accueil | dMute

Iration Steppas

: Dubz from de higher regionz



sortie : 2004
label : Dubhead
style : Dub

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Angelic symphony dub
2/ What dem a go when di right time come dub
3/ Revelation (Dub)
4/ Talking bout Jah love is sweet
5/ Locks
6/ I’m a warrior dub
7/ Rice and Peas
8/ Babylon fall (police) dub
9/ No war dub
10/ Rastadub
11/ Jah is my prote

On savait que les bad boys de Leeds n’étaient pas restés inactifs depuis leur premier album (le grandiose Original Dub D.A.T) : quelques maxis et compilations, les albums de Kitachi et surtout de nombreuses apparitions scéniques qui venaient rappeler à ceux qui l’auraient oublié qu’Iration Steppas demeuraient au sommet de leur art. C’est ce que vient confirmer ce nouvel opus, attendu depuis de longues années (8 ans, une éternité !).

Sous des rythmiques plus pausées, des apparences plus mélodiques (Locks, Follow me come) ressurgit le son brut et hard-core propre à Iration Steppas : les reverbs et autres delays qui rendent fous de Mark Iration, la basse vrombissante et métallique de Denis Rootical, cette maîtrise impressionnante du dub steppa… tous ces éléments qui font d’Iration Steppas un groupe fondateur et novateur. Chacun des morceaux vient démontrer l’étendue créatrice de ce groupe. 15 titres comme autant de variations autour de la palette sonore du groupe : dub agressif et revitalisant, steppa festif, mélodies roots… De même les lyrics varient entre inspiration mystique des racines et slogan revendicatif. On reconnaît d’ailleurs, entre autres featurings vocaux, le précieux et omniprésent grain de voix de Tena Stelin.

Les fortes vibrations qui se dégagent de l’album confirment qu’Iration Steppas est avant tout un groupe de scène, un sound system inégalable. C’est ce que viennent rappeler les inserts de sessions qui ponctuent, de façon parfois brutale, chacun des morceaux. Les albums d’Iration Steppas ne seraient finalement que des aperçus de ce que peut produire ce groupe en live.
Car, aucun doute, comme ils l’autoproclament modestement eux-mêmes : « Iration Steppas is the Number One ».


MrKo (Ancien chroniqueur)

Chroniqué par
le 16/04/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Original Dub D.A.T.
(1997)
Shiver M&D
Steppa Dub



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters