Accueil | dMute

Wide Open Cage

: Woebegone Lullabies



sortie : 2003
label : Expressillon
style : Electro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Gloom
02/ First steps
03/ Little voices
04/ Sleepin’
05/ Toy factory
06/ Rien
07/ Vacances
08/ Facts and fiction
09/ Baby hood
10/ The hopeless
11/ Bad
12/ Humpty dumpty
13/ Complaint
14/ The veil
15/ Chiaroscuro
16/ A millstone

Petits z’enfants de tous les pays, réveillez vous : WOC vous a volé vos jouets… Pour en faire de la musique ! Après un premier album (Coax) sorti en 2000, plus orienté vers un public « rave et techno» (dixit leurs propres propos), Wide Open Cage nous offre ici une petite perle.
Concrète dans le concept (l’utilisation de sons issus de jouets d’enfants), la musique développée par ce singulier sextet (deux musiciens (machines et instruments), « noyau dur » du collectif associé à un vidéaste (VJ), un éclairagiste, un ingénieur du son et un manager) flirte avec l’electronica (le premier morceau Gloom), le rock (The Veil) mais aussi le breakbeat (très présent) ou des sons plus dancefloor (Vacances).
D’une certaine innocence des sons (Sleepin’) à une violence revendiquée (Little voices), WOC brosse un large panel, se jouant des frontières pour explorer de multiples courants musicaux. Ainsi n’hésitent-ils pas à poser des voix sur plusieurs de leurs compositions. Bruitiste ou minimaliste, énervée ou reposante, la musique de WOC se déguste (encore mieux) en live : un gros travail du VJ vient parfaire la musique de ses images et nous emmener, avec ce drôle de collectif, au-delà des « portes grandes ouvertes de cette cage ». Une très bonne surprise en ce début d’année.
Délicieux…

Chroniqué par Oropher
le 00/00/0000

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters