Accueil | dMute

Autechre

: Confield



sortie : 2001
label : Warp
style : Abstract-electro

Tracklist :
01/ VI scose poise
02/ Cfern
03/ Pen expers
04/ Sim gishel
05/ Parhelic triangle
06/ Bine
07/ Eidetic casein
08/ Uviol
09/ Lentic catachresis

Le moins que l'on puisse dire c'est que les albums de AUTECHRE se suivent et deviennent de plus en plus déroutants. Même si le duo fait preuve d'une maîtrise incroyable de ses outils de création, la technique est parfois privilégiée, au détriment de la composition musicale elle même. Mais qu'importe, il faut se laisser porter par le son et tenter (parfois en vain) de pénétrer l'univers unique et extra-terrestre du plus célèbre binôme de chez WARP.
Tout au long de "Confield", on ne cessera de se demander si ce sont bien les machines qui obéissent aux hommes et non l'inverse. Les structures font preuve d'une telle liberté dans la conception que tous les schémas habituels connus pour ce genre musical se retrouvent anéantis ou tout simplement obsolètes. On retiendra parmi les 9 titres "Cfern", organique et fluide, sombrant peu à peu dans la folie la plus pure et la complexité à la limite de l'auto-destruction. "Pen expers" semble rentrer dans la norme, mais se transforme rapidement en magma incontrôlable de bruits à peine dirigés. "Sim gishel" donne la part belle au clicks n' cuts, froid et chirurgical. "Bine", totalement abstrait, mélange fréquences aiguës et drones liquides, voire gluants. "Uviol" tente de laisser un répit à la démence, en jouant sur le côté répétitif de son noyau rythmique. Enfin, "Lentic catachresis" achève d'annuler toutes nos certitudes. Long titre glauque et sombre, il monte progressivement en puissance jusqu'au chaos le plus total. Peu à peu le groove se perd et semble suivre sa propre voie, puis le maëlstrom de bruits qui composent le fond sonore se mettent en ébullition. Progressivement, ce qui était du titre durant les premières minutes, disparait définitivement dans un désordre incontrôlé et inconcevable.
"Confield" démontre un talent hors du commun dans le travail et la recherche. C'est du jamais vu. En revanche il s'adresse uniquement aux amateurs de nouvelles sensations, et aux inconditionnels de la musique électronique moderne. Pour tous ceux qui ne trouveraient le fil conducteur de "Confield", il est vivement conseillé de s'intéresser aux premiers albums de AUTECHRE, autrement plus accessibles et classiques.

Chroniqué par Yragael
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Top
Bilan 2016
Move Of Ten
(2010)
Warp
Electronica / IDM
Quartistice
(2008)
Warp
Glitch élitiste
Untilted
(2005)
Warp
Electronica
Reportage
(27/04/2005)
@ Usine
LP5
(1998)
Warp
IDM / Ambiant
Draft 7.30
(2003)
Warp
Electro
Gantz graf
(2002)
Warp
Abstract-electro



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters