Accueil | dMute

Florilège musicopathe

: #21 : Cocon



En cette période dans laquelle "on nous force à dormir tout en nous empêchant de rêver" (pour reprendre les mots du philosophe Achille Mbembe), revenons sur quatre disques-cocon renouant à leur manière avec l'onirisme..

Minamo & Moskitoo - Superstition (12k)

.

On commence par l'une des sorties 12k de cette année, le label de Taylor Deupree, réputé pour son catalogue d'artistes ambient à l'univers souvent minimaliste et cotonneux, restant un habitué de nos pages. Minamo est un duo japonais constitué de Keiichi Sugimoto et Tetsuro Yasunaga s'attelant à créer depuis près de deux décennies une musique à la lisière entre electronica et électro-acoustique pour son traîtement soigné de l'instrumentation. Vient s'ajouter cette fois aux nappes et instruments utilisés la voix parsimonieuse de la japonaise Sanae Yamasaki aka Moskitoo. La douceur de cette dernière amplifie l'aspect berceuse que peuvent revêtir les compositions de Minamo.

.

Meitei / 冥丁 - Kofū / 古風 (Kitchen)

.

On reste au pays du soleil levant avec ce jeune artiste qui crée depuis quelques albums une musique dont la beauté n'a d'égale que sa poésie. Kofū clôt admirablement une trilogie replongeant dans un passé ancestral et traditionnel – celui de son pays – afin de mieux réinventer le futur. Meitei fait ici encore tournoyer des boucles de vinyles craquelés par le temps renvoyant à une certaine forme de minimalisme nippon, et fait revivre les fantômes oubliés. Si le procédé hantologique peut rappeler l'œuvre déliquescente de The Caretaker, Meitei choisit quant à lui le chemin de la lumière, de la zénitude et pourquoi pas celui de la danse (Sadayakko) et de la joie retrouvée.

.

Veio Abiungo - At Once, There Was No Horizon (Lost Tribe Sound)

.

Le compositeur californien William Ryan Fritch est un artiste prolifique qui, quand il ne sort pas déjà un ou deux magnifiques albums par an, se permet d'en livrer encore d'autres sous le nom Veio Abiungo. Si son précédent opus puisait notamment dans les musiques acoustiques et percussives de l'Afrique, ce nouvel album quasi modern classical dans la forme semble revenir à des tonalités plus sombres et mélancoliques comme en témoigne l'œuvre picturale de Rep Ringel présente dans le livret qui accompagne l'album. Le multi-instrumentiste utilise ici de nombreux cuivres et nous invite à une ballade nocturne dans une forêt de sycomores soufflés par le vent froid des Balkans.

.

Maatsethe - Chimeric Sketches 2002 — 2020 (Umor Rex)

.

On ne sait pas grand chose sur Matthias Neuefeind (Maatsethe) si ce n'est qu'il est berlinois et qu'il compose dans son coin des compositions aux paysages abstraits. Le label mexicain Umor Rex (qui avait précédemment accueilli Rafael Anton Irisarri) a eu la bonne idée quelques-uns de ses travaux sur cette compilation et c'est un enchantement total. En se basant sur des collages sonores proches du glitch, l'artiste offre une ambient granuleuse, ample et enivrante rappelant parfois le groupe Willamette et plongeant l'auditeur dans un sommeil éveillé. Chimeric Sketches 2002 — 2020 est à n'en pas douter l'un des must-have de l'année au rayon musiques méditatives.



par Romain
le 18/10/2020

Partager cet article :










A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#23 : William Ryan Fritch
Blog
Florilège musicopathe
#14 : Premières perles de 2019
Mitosis
(2013)
12k
Musiques électroniques / Ambient / Pop

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/10 - Blog
#21 : Cocon
sam. 17/10 - Chronique
Autechre - SIGN
sam. 10/10 - Chronique
Loving - If I Am Only My Thoughts
mer. 07/10 - Chronique
Deftones - Ohms
dim. 04/10 - Chronique
Erik K. Skodvin - Anbessa
sam. 03/10 - Blog
COPINAGE !!!
ven. 25/09 - Blog
Tapeworms - Funtastic
mar. 15/09 - Chronique
The Microphones - Microphones in 2020
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters