Accueil | dMute

Astropolis #20

: @ Manoir de Keroual - 6 juillet 2014



Retour sur la soirée de clôture de la 20e édition du festival Astropolis au Manoir de Keroual avec cette année Jeff Mills, Laurent Garnier, Manu le Malin ou encore Scuba et Skream

Qui aurait cru, en 1995, fêter le 20ième anniversaire du festival Astropolis ? Cette année-là, Yann Dub (membre de l'association - à noter que cette nouvelle édition lui est dédiée) décidait d'organiser une première édition dans le Finistère. L'année suivante, l'équipe investissait le parc expo de Lorient. Puis, en 1997, et pour quatre années consécutives, Christophe Lévêque - heureux propriétaire du Château de Keriolet - les accueillait dans ce lieu magnifique.

Depuis 2001, le festival occupe donc le Manoir De Keroual pour la soirée de clôture, lieu emblématique du festival. Cette année encore, nous ne pouvions manquer cette nouvelle édition : la 20ième.

Astropolis a toujours accueilli différentes générations et c'est le sourire aux lèvres que nous empruntons le train depuis Rennes où des kids écoutent The Bells de Jeff Mills et autres bijoux des 90’s. Arrivés à Brest, nous nous rendons au jardin lorsque Dasha Rush mixe des productions plus dancefloors que son live ambient, alors on se promet d'aller la voir au Manoir sur la scène Chill Out pour découvrir son autre visage. Se succèdent Pulses en live - techno répétitive et évolutive - et Phil Fiction, acteur clé de la scène techno montréalaise.

Il est 22h et nous arrivons déjà sur le site. Grands amateurs de la Cour, on compte évidemment découvrir la techno mélodique d'Oniris (2ième signature d'Astropolis Records), la house de Xosar et, en guise de clôture, le set des deux italiens signés sur Visionquest, Tale Of Us. Avec, évidemment, une halte à l'Astrofloor pour le grand retour de LFO.

Sauf que les différentes rencontres et autres motivations à fêter cet anniversaire en ont décidé autrement ! On se retrouve sur la scène Mekanik à se déchainer sur de la bass music aux influences trap, dubstep et hip-hop : les dj sets de Kelib et Son Of Kick, le live de Quaterblack

Puis arrive le co-créateur du label Bloc46, Torgull, qui nous présente un live mémorable mariant breakbeat, expérimental et hardcore d’une manière irréprochable. Jouissif ! “Le théâtre du bruit prouve notre puissance” et voilà que Micropoint font leur entrée pour nous proposer leur live nous plongeant dans les débuts du duo composé d’Al Core & Radium. Un véritable retour aux sources sous un chapiteau en furie. Vient ensuite le parrain de la scène, Mekanik (en hommage à Liza’N’Eliaz), Manu Le Malin, pour un set ravageur et puissant démontrant sa maîtrise totale des platines.

Nous décidons toutefois de quitter cette scène pour rejoindre la Cour et retrouver Jeff Mills. Ce soir, on est décidé à se laisser aller sans se poser de questions et retrouver tous nos premiers amours ! Le wizard, fondateur des labels Axis et UR, nous surprend dans son style inimitable mixant allégrement les tubes d’hier et d’aujourd’hui. Un retour rapide au bar Mekanik où on peut entendre avec surprise le vieux morceau Mistick de GTI.

Rapidement, on retourne dans la Cour pour le set de Scuba, boss du label Hotflush - qu’on écoute enfin les artistes d’aujourd’hui ! Comme on le sait, Paul Rose a désormais abandonné les ambiances post-dubstep pour se consacrer à un melting-pot house, breakbeat et techno. Alors on se dit qu’il serait aussi bien de voir ce que donne Skream, un des créateurs du dubstep qui s’adonne maintenant à faire danser les foules sur du uk garage. L’ambiance y est plus folle à l’Astrofloor.

Encore plus lorsque la fausse surprise y est dévoilée : Laurent Garnier B2B Manu Le Malin. Les deux compères tiennent enfin leur vengeance sur la fin de l’édition de 2004 où la rupture des groupes électrogènes les avait contrait à annuler leur set. Les festivaliers, sourire aux lèvres, dansent en extase. Les deux dj’s n’hésitent pas à mixer de vieilles tracks comme Crispy Bacon, The Bells ou encore Age Of Love (Jam & Spoon Mix) et prennent énormément de plaisir à jouer.

En fin de compte, on a vécu une des plus belles éditions d’Astropolis sur ce site qui reste magique et avec un public toujours aussi festif et chaleureux. RAVE UP !



par Antony
le 21/07/2014

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Top
Nos sélections 2015
Triangulation
(2010)
Hotflush Recordings
Dubstep/ deep techno/ house
Tales of a kleptomaniac
(2009)
PIAS
Techno fourre-tout
Neurophonie
(1999)
Epiteth
Hardcore
Excess Luggage
(2003)
Fcom
Mixes house/ techno/ divers
Sheath
(2003)
Warp
Techno



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
mar. 11/09 - Chronique
Animal Collective - Tangerine Reef
mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters