Accueil | dMute

Rome Buyce Night + La Diagonale Du Fou

: @ Café de la Plage - 27/02/2006



Notre compte rendu

A priori, il n'y a guère de points communs entre Rome Buyce Night et La Diagonale Du Fou. Ce sont deux trios, certes, mais c'est bien peu. Le rassemblement serait donc fortuit. Pourtant, une fois le concert achevé, on se demandera si ce qui les rapproche, ce n'est pas la recherche de voix pour dire le rock. Des voix qui, sans hésiter, oscillent entre le groove et l'atmosphère (Rome Buyce Night). Des voix plus directes, plus puissantes, quoique toutes en contrastes (La Diagonale Du Fou).

Ce que j'aime dans Rome Buyce Night, c'est cette fausse impression d'être en un sens toujours-déjà en terrain connu qu'accentuait ce soir un nouveau set live.
Exposées de manière plus directe et présentées sous une forme plus vivante que sur disque, les compositions semblent tourner sur elles-mêmes. Elles semblent se reproduire elles-mêmes, reproduire les plages atmosphériques, les boucles qui s'enrichissent tous plus produites par la guitare, tandis que le couple basse/batterie développe son groove. Mais, il y a là une approche de la musique par la durée. En quelque sorte : un travail sur la durée musicale. Et, là où le disque, notamment Luminaires, a quelque chose d'intimiste, sur scène, la musique s'offre de manière crue et sans fard : elle livre dans toute son extension ses intentions réelles.
Aussi, si l'on pourra reprocher à Rome Buyce Night de proposer des titres qui ne s'achèvent pas forcément, qui ne finissent pas tant qu'ils s'arrêtent, on ne devra pas oublier que c'est un risque auquel on s'expose quand on laisse une part aussi importante à l'improvisation en musique.

La Diagonale Du Fou, c'est tout autre. Un son nettement plus dense et saturé qui s'accapare l'atmosphère plutôt qu'il ne l'appréhende, une frappe de batterie sèche et lourde, et un set qui commence d'un coup, quelques coups secs et puissants sonnant le rappel. De La Diagonale Du Fou, je ne connaissais que quelques enregistrements de mauvaise qualité. Rien à voir avec ce set compact et contrasté, mené par une batterie efficace et complexe. Rien à voir avec ces transitions soignées, tirées à la (presque) perfection entre deux étapes d'un titre. Rien à voir non plus avec ces samples qui viennent agrémenter le set et qui, sans être absolument indispensables, sont des respirations dans la musique, des moyens d'introduire un peu de distance dans cette proximité sonique.
La musique de La Diagonale Du Fou, ce sont des pièces élaborées à partir de phrases complexe, qui se construisent dans la recherche et l'exposition de contrastes, comme divers aspects d'une seule et même chose : d'une certaine manière, une seule et même phrase (peut-être un thème...) présentée sous ses différentes facettes (un peu comme on présenterait un cube de face, de dos, vu d'en haut, etc.).
Aujourd'hui, La Diagonale Du Fou s'avère être un groupe avec lequel on peut compter. A suivre prochainement sur disque, en opinant...

par Jérôme Orsoni
le 28/02/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Indian Castle Of Marocco
(2015)
Zéro égal petit intérieur
Rock progressif / Krautrock / Psyché-rock
Blog
Playlists
Titres en écoute - Juin 2015
Ann Arbor
(2010)
Zéro égal petit intérieur
Post-rock
Unmodern
(2009)
Autoproduit
Rock Instrumental
Reportage
(01/02/2008)
@ Gambetta
Reportage
(27/01/2007)
@ Peniche Alternat
La Forme Du Vent
(2006)
Autoproduit
Rock Instumental
Luminaires
(2005)
Zéro égal petit intérieur
Post-rock



1 commentaire

par Alen (le 22/05/2007)
Merci pour ce compte rendu (lecture tardive, mais réjouie) parfaitement senti.

Qui donc se cache sous ce pseudo à dents et à griffes ?
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters