Accueil | dMute

Syl Kougaï : ΙΧΘΥΣ

De retour aux affaires, Syl Kougaï nous revient avec un troisième album ahurissant. IDM never die !!!...
Lire la suite

Chronique
Hecq
Avenger
C'est toujours avec un plaisir certain que je découvre les créations de Hecq. Le producteur allemand s'est forgé au fil des années une maîtrise du son incroyable. Au départ, Hecq s'est surtout distingué, au milieu d'une scène IDM en ple...
Lire la suite

Chronique
Architect
Consume Adapt Create
Trois ans se sont écoulés depuis Lower Lip Interface. Daniel Myer n'est pas du genre producteur acharné. Pendant que certains de ses collègues livrent un ou deux opus par an, lui affiche une discographie de cinq albums sur douze ans. Et...
Lire la suite

Chronique
Millipede
All My Best Intentions
La nouvelle recrue de chez Hymen, j'ai nommé Millipede, joue avec les fantômes. Dire que l'héritage de Gridlo...
Lire la suite

Chronique
Tonikom
The Snipers Veil
Lancée dans la musique depuis le début de la décennie, Rachel – alias Tonikom – ne s'est réellement fait connaître qu'une fois signée chez Hymen. The Snipers Veil est...
Lire la suite

Chronique
Hecq
Steeltongued
Nan mais merde. Où Hecq va-t-il donc s'arrêter ? J'ai découvert Hecq avec Scatterheart, en 2004. A l'époque, l'allemand était perdu au milieu d'une scène IDM en pleine effervescence. Juste un type de plus qui faisait une m...
Lire la suite

Chronique
Marching Dynamics
The Workers Party Of Haiti
Shane Talada signe avec The Workers Party Of Haiti son troisième opus sous le pseudonyme de Marching Dynamics. Il brosse au gré des morceaux le portrait d'un humanoïde méphistophélique. Celui, peut-être, dont il emprunte le visag...
Lire la suite

Chronique
Keef Baker
Pen Fifteen
Après avoir écumé les grandes maisons du genre (n5MD, Ad Noiseam, Hymen), Keef Baker revient avec un albu...
Lire la suite

Chronique
Ginormous
At Night, Under Artificial Light
Ce n'est pas une mise au défi, c'est une lettre d'amour à la musique. Bryan Konietzko n'a que faire des conventions. Il se fout des genres et des étiquettes. Son seul souci est de composer une musique qui lui ressemble, une musique auto-thérapeutique...
Lire la suite

Chronique
Nebulo
Ãvutmã
Révélation française de la célèbre maison Hymen, Nebulo signe avec Ãvutmã son deuxième album. On retrouve dans la musique de Nebulo tous les ingrédients qui fo...
Lire la suite

Chronique
Hecq
Night Falls
Night Falls. Cinquième album de Ben Lukas Boysen sous le nom de Hecq. On ne pouvait rêver meilleur intitulé pour baptiser la galette. Une ode à la nuit. Image facile, direz-vous, mais la mettre en son est une autre paire de manch...
Lire la suite

Chronique
Hecq
0000
C'est marrant comme certains artistes arrivent à s'accaparer un des sentiments de la grande palette des émotions humaines pour en fringuer leur musique jusqu'au point de lui faire complètement assumer leur marque de fabrique. Attention, stéréotype...
Lire la suite

Chronique
End.
The Sick Generation
Zut, ma fashion dance party humanitaire a encore viré au carnage. La moquette regorge de cacahuètes écrasées à la bière, et je découvre une entrecôte de bœuf dans le lecteur cd. Armé d'un stylo bic 4 couleurs et d'un calepin Titeuf, je mène l'enquête...
Lire la suite

Chronique
Scorn
Greetings from Birmingham
Le batteur de Napalm Death vous salue depuis Birmingham (UK) et reste, sous le pseudonyme Scorn, un obsédé du rythme. Son disque Grettings from birmingham est donc une célébration radicale du vocabulaire des beats. Dans un regist...
Lire la suite

Chronique
Architect
I Went Out Shopping to Get Some Noise
Ce nouveau ARCHITECT était esperé. Et l'attente n'aura pas été vaine puisque I Went Out Shopping to Get Some Noise, sans se calquer sur son prédécesseur Galactic Supermarket, explore d'autres horizons musicaux tout ...
Lire la suite

Chronique
End.
The Sounds of Disaster
Ce nouvel opus de END. risque de faire vraiment parler de lui. Résolument moins axé sur une electronica pure et dure, c'est un univers apocalyptique et pourtant typiquement humain qui est ici mis en musique. Caricatural portrait de l'économie...
Lire la suite

Chronique
Orphx
Circuit Breaking
Déconstructions tonales, invraisemblances rythmiques, fractures structurelles et brutalité contenue, rien ne semble évident et facile dans Circuit Breaking. Et pourtant, l'ensemble donne matière à bouger, à se laisser hypnotiser. D'une...
Lire la suite

Chronique
Gridlock
Formless
Tout débute avec ce curieux vague à l'âme synthétique qui s'évapore de tout allid. Premier constat, le son est d'une profondeur hallucinante. Suffit d'écouter pour comprendre. Puis peu à peu, le groove se montre et s'installe, dur, noisy, intr...
Lire la suite

Chronique
Neutral
Caller-Id
Caller-Id n’est pas vraiment un nouvel album puisqu’il contient quand même huit remixes de differents titres provenant des deux précédentes production de Neutral, à savoir Font Translation Errors et Motion of...
Lire la suite

Chronique
Dead hollywood stars
Gone west
Originellement paru en 2000 chez Mad Monkey Records, ce premier album de Dead Hollywood Stars est réédité en 2002, en parallèle de la sortie du second Junctions. Gone west est disponible dans la version double-cd (5...
Lire la suite

Chronique
Xingu hill
Alterity
Comment présenter un album aussi explorateur ? Tout ou presque y est abordé : downtempo et ambiances mystérieuses durant Core Illness, magma de fréquences aigües avec Worms, organique et robotique pendant Bandwidth Barons ou enc...
Lire la suite

Chronique
Architect
Galactic supermarket
Pas forcément très médiatisé, "Galactic supermarket" a pourtant tout pour plaire. Agréable à écouter, démonstratif et recherché, le son est clair et précis. Beats fracturés sur fond d'ambient planant et mélodique sur "Short memo" ou "Pastgate", sono...
Lire la suite

Chronique
Dead hollywood stars
Junctions
Dès les premières secondes de Junctions, l'auditeur sait qu'il a affaire à des génies du son. En effet, la production est absolument impeccable, limpide et quasi-parfaite. Last train to Aldebaran ouvre le bal, et annonce la coul...
Lire la suite

Chronique
Snog
Beyond the Valley of the Proles
Quelle maturité et quelle classe. SNOG frappe fort avec ce nouvel album. Au programme : Electronica grand cru, instruments acoustiques bien présents et bien vivants, discours virulants et, bien entendu, la voix sensuelle comme une poignée de r...
Lire la suite



 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters