Accueil | dMute

Dead Can Dance

: 1981-1998



sortie : 2001
label : 4AD
style : Cold-wave / world-music / baroque / lyrique

Tracklist :
CD 1 :

01/ Frontier (demo)
02/ Labour Of Love (radio)
03/ Ocean (demo)
04/ Orion (radio)
05/ Threshold (radio)
06/ Carnival Of Light (radio)
07/ In Power We Entrust The Love Advocated
08/ De Profundis (Out Of The Depths Of Sorrow)
09/ Avatar
1

Comme pour refermer une bonne fois pour toute, le chapitre Dead Can Dance, 4AD édite ce fabuleux coffret, en 2001, compilation des meilleurs titres du groupe, augmentée d'un dvd contenant le live Toward the within, tous leurs (rarissimes) clips, ainsi qu'un somptueux livret d'une centaine de pages. Hormis les chansons tirées des différents albums de leur carrière, on y retrouve quelques trésors cachés, sur lesquels nous allons porter notre attention.
Tout d'abord en cd°1 on trouve Frontier, premier titre jamais composé par le groupe, ici présenté dans sa version originale, légèrement différente de la version finale, figurant sur le premier album. , sont ici dans leur versions radio-live, enregistrées lors d'une Peel Session, l'émission de l'anglais John Peel. The protagonist, figurait à l'origine sur une compilation des artistes 4AD intitulée Lonely is an eyesore. Longue instrumentale composée par Brendan, aux influences médievales.
En cd°2, on trouve Sloth, morceau folk interprété par Brendan, qui figure aussi sur Eye of the hunter,son premier album solo. Bylar, autre inédite, composée cette fois par Lisa, est une version radio de The wind that shakes the barley.
En cd°3, deux choses : Sambatiki qui, comme son nom l'indique, est un long instrumental mêlant rythme samba, et guitare hawaïenne, puis The lotus eaters, dernier enregistrement du duo, en 98, et devant figurer sur le successeur de Spiritchaser. Véritable titre posthume, il laisse un goût amer, comme une oeuvre inachevée.

Attendu par des milliers de gens de part le monde, Dead can dance 1981-1998, sera le dernier chapitre d'une épopée musicale, faisant entrer le mythique duo dans la légende. "Musica eternal", plus que jamais.

Chroniqué par Yragael
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
L'Oldie de la semaine
Dead Cand Dance - The carnival is over (1993)
Reportage
(30/06/2013)
@ Zénith, Paris
Anastasis
(2012)
Pias
Epure mystique
Spirit Chaser
(1996)
4AD
World ethnique
Into the labyrinth
(1993)
4AD
World-music/lyrique
The Serpent's Egg
(1988)
4AD
musique baroque/lyrique
Dead Can Dance
(1984)
4AD
cold-wave/goth-rock
Garden of the Arcane Delights - EP
(1984)
4AD
Musique médieval/lyrique
A passage in time
(1991)
4AD
Within the Realm of a Dying Sun
(1987)
4AD
Musique Baroque
Toward the within
(1994)
4AD
World-music/lyrique
Aion
(1990)
4AD
Musique médiévale
Spleen and Ideal
(1985)
4AD
Cold wave / Lyrique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters