Accueil | dMute

Gus Gus

: Polydistortion



sortie : 1997
label : 4AD
style : Trip-hop / électro jazzy

Tracklist :
01/ Oh
02/ Gun
03/ Believe
04/ Polyesterday
05/ Barry
06/ Cold Breath '79
07/ Why
08/ Remembrance
09/ Is Jesus Your Pal
10/ Purple
11/

C'est sur une tirée de cigarette que commence ce charmant album... des claviers agréables nous bercent, avec des jolies petites percus... Cette introduction se termine et voilà que les machines apparaissent. Le beat est formidable, bien puissant. La voix du chanteur assez froide. Du trip-hop sauce Gus Gus, c'est original et bien prenant, cette distortion allant et partant. Le morceau se déroule et finit en balle atomique, nous prenant aux trippes avec des sonorités bien sombres et bien décalées. Au tour de Believe de nous surprendre : d'abord on pose le beat, percu et électro se marriant à merveille, la voix est plus sensuelle et le rythme ennivrant (à noter à la fin du morceau un énorme travail sur les machines). Polyesterday, une basse funky, un pur beat trip-hop, ça commence on ne peut mieux. La voix est sensuelle et agréable... Ce morceau est un de mes préférés. Barry commence avec un clavier à la Air bien jazzy et une ligne de bassse électronique, aquatique. La voix chuchotte... C'est très sensuel tout ça. Cold Breath '79 est un morceau à la Gus Gus très électro et par dessus cette insensibilité électro, une belle voix venue d'ailleurs nous berce. Au tour de Why de nous surprendre, un clavier magnifique, une petite percu (électronique) toute douce... et LA voix (Emiliana Torrini), je pourrais l'écouter des heures entière cette chanson. Remembrance est une chanson froide, sons électro froids, voix froide, bref l'Islande. Is Jesus Your Pal? est une chanson... subaquatique... quasiment accapella, c'est beau, mais peut-être un peu trop mou... Purple, un thème électronique démarre, ça le fait pas mal, un beat à la The Prodigy, un chant samplé et retravailé à toutes les sauces. C'est une jolie piste électro planante. Enfin Polybackwards, un jeu sur des sons passés à l'envers, on reste frustré car jamais le titre ne s'emballe... pourtant il y avait la place de faire quelque chose...
Bon en résumé, cet album est l'album de Gus Gus à posséder, entre la froideur de l'électro, la sensualité de ses chanteurs... L'alchimie donne une sorte de musique sexuelle et envoutante.

Chroniqué par BobtomPerchu
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
This Is Normal
(1999)
4AD
Trip-hop jazzy / électro



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters