Accueil | dMute

Car Seat Headrest

: Teens of Denial



sortie : 2016
label : Matador
style : Rock / Lo-fi

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Fill In The Blank 02/ Vincent 03/ Destroyed By Hippie Powers 04/ (Joe Gets Kicked Out Of School For Using) Drugs With Friends (But Says This Isn't A Problem) 05/ Not What I Needed 06/ Drunk Drivers / Killer Whales 07/ 1937 State Park 08/ Unforgiving Girl (She's Not An) 09/ Cosmic Hero 10/ The Ballad Of The Costa Concordia 11/ Connect The Dots (The Saga Of Frank Sinatra) 12/ Joe Goes To School

Finalement le rock est d'abord une affaire de jeunesse avant d'être tout ce qu'il est. Jeunesse écorchée qui doit tout détruire pour mieux (se) reconstruire et livrer avec ça quelques fulgurances qu'elle aura souvent par la suite beaucoup de difficulté à reproduire. En cela, le cas Will Toledo est intéressant tant celui-ci est d'une part concerné par la question et sait d'autre part y échapper.

Avec ses 23 ans et sa bouille de beautiful loser, l'américain Will Toledo a déjà bâti une oeuvre foisonnante dans son coin sous le nom de Car Seat Headrest, le meilleur de ses compositions auto-produites et enregistrées pour la plupart sur la banquette arrière d'une voiture - d'où le nom du groupe - étant compilé dans son précédent disque Teens of Style. Il revient ici avec un premier véritable album, qui plus est soudé par les instruments d'un premier véritable groupe. On saura facilement dénicher les références ayant marqué le jeune homme et faisant vibrer la corde nostalgie. Du Surfer Rosa des Pixies aux premiers albums de Pavement en passant par Chavez pour les morceaux plus péchus, la fraîcheur de ce nouvel opus fait défiler les figures lo-fi et punchy, et il n'y a rien d'étonnant à voir Will Toledo et les siens rejoindre le catalogue Matador avec qui ils partagent plus d'un atome crochu. Mais son projet Car Seat Headrest essaye de faire évoluer ces influences vers une certaine ampleur donnant à l'album tout son intérêt.

S'éloignant du petit bain pour gagner progressivement le grand, Teens of Denial est un album fleuve (70 minutes) empli de chansons à tiroirs ne cessant de s'élever et de surprendre sans sombrer dans les écoeurements du rock prog 100% matière grasse. Car il y a chez Car Seat Headrest une folie des grandeurs qui a plus à voir avec la générosité débordante d'un jeune rockeur passionné qu'avec les travers vaniteux de vieux rockeurs fatigués. Les compositions échevelées et désarmantes de Will Toledo nous accueillent ainsi à bras ouverts et viennent nous rappeller que le rock sait parfois se réanimer admirablement. Sommet parmis les sommets, The Ballad of the Costa Concordia est une chanson marathon de 11 minutes passionnante de bout en bout, reflet d'une société devenue de plus en plus individualiste via le symbole de ce capitaine ayant lâchement abandonné son navire et ses naufragés. Avec ce grand album rock, Will Toledo a quant-à-lui été prématurément propulsé capitaine de navire mais celui-ci sait déjà survivre aux gros icebergs (l'affaire The Cars). Il se pourrait bien qu'il soit insubmersible.



Chroniqué par Romain
le 26/09/2016

Partager cet article :






A lire également sur dMute :
Blog
Top
Bilan 2016



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters