Accueil | dMute

Rude Boyz

: The Future & The Past



sortie : 2015
label : Autoproduction
style : Gqom / Deep-House / Dub Techno

achat/téléchargement

Tracklist :
01. Excitement
02. Late Night
03. Sax (Original Mix)
04. Trip To Moriah

Rude Boyz est un trio de producteurs sud-africains originaire de Durban, formé par Massive Q, Andile-T et Menchess. Il est apparenté au Mzansi Sound, l'effervescence post-apertheid des musiques électroniques en Afrique du Sud depuis quelques années. Ce courant musical a eu l'idée de métisser la musique électronique avec les sonorités traditionnelles de leur pays, afin de produire des mélanges éloignés des carcans occidentaux. Cette dynamique propulse aujourd'hui la musique sud-africaine vers de nouveaux horizons, à la fois futuristes et inédits, d'où émergent de nombreux styles en fonction des régions, comme la bacardi music ou le gqom, pratiqué par le collectif Rude Boyz.

Ce genre, né des expérimentations de gamins s'amusant à produire des beats sur des versions crackées du logiciel Fruity Loops (musique assistée par ordinateur), est développé par la scène underground de la région de Durban. Ils réduisent l’afro-house et le kwaito à leur forme la plus basique, jusqu’à obtenir des beats percussifs, une texture de basse constante et quelques samples vocaux jetés çà et là. Bref, un style épuré qui joue sur l'originalité des motifs percussifs.

Après un premier ep sur le label anglais Goon Club Allstars, ils reviennent avec The Future & The Past, quatre tracks dans un style toujours aussi sauvage et hypnotique. Excitement est une longue boucle sonore épurée, construit à partir de samples vocaux transformés en beats et de percussions tribales. Late Night mélange des nappes de synthés angoissantes avec quelques objets sonores décalés, distillant une atmosphère de jungle urbaine. Sax (Original Mix) se rapproche de l'électro occidentale, proposant une composition deep-house jumelée à quelques envolées de saxo et des percussions éthérées. Trip To Moriah achève l'écoute sur un pur morceau de gqom, installant petit à petit sur une longue plage sonore, différents motifs percussifs pour un rendu sauvage.

Rude Boyz joue sur l'étirement de plages sonores épurées où dominent beats et motifs percussifs. Leurs mélodies sont réduites à des sections rythmiques très simples, qui s'agrémentent au fur et à mesure de différents effets et instruments à percussions. Ce qui n'est pas sans rappeler des combinaisons et arrangements utilisés dans le dub-techno. Ils empruntent à la grammaire occidentale des éléments qu'ils mélangent avec leur culture musicale, produisant un renouveau qui ira croissant dans les années à venir. Rude Boyz est une de ces figures incarnant avec ingéniosité et originalité l'avenir de la musique sud-africaine. Leur musique dégage des pulsations sauvages capables de faire se déhancher nos corps de noctambules lassés. Il ne reste qu'à attendre l'arrivée de ces groupes dans nos contrées, encore vierges des sonorités du Mzansi Sound.



Chroniqué par Etienne Poiarez
le 01/10/2015

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters