Accueil | dMute

Danny Passarella / Perc

: Videodrome



sortie : 2015
label : Perc Trax
style : Ambient / Musique de film

achat/téléchargement

Tracklist :
1. Play
2. Stop
3. Fast Forward
4. Rewnd
5. Pause

Le producteur anglais Perc ne quitte plus l'actualité. Il sort coup sur coup un nouvel Ep intitulé Gob et cette B.O imaginée avec Passarella Death Squad, pour le film Videodrome (1984) de David Cronenberg. James Woods, patron d'une petite chaîne érotique sur le câble, capte par hasard un mystérieux programme-pirate nommé Vidéodrome, mettant en scène tortures et sévices sexuels. Son visionnage lui provoque peu à peu des hallucinations et autres altérations physiques. La frontière entre réalité et univers télévisuel devient flou, et la folie guette...

Videodrome délaisse les beats tapageurs qui font la signature de Perc, pour intégrer de longues plages sonores d'ambient sérieusement hallucinatoires, se rapprochant des sonorités éthérées de Passarella Death Squad. Le disque possède une dimension visuelle impressionnante. De ce rêve sonore finit par émerger un espace visuel inédit, dans lequel des images mentales se télescopent au grès de la musique. On erre avec James Woods dans les circonvulations horrifiques de la télévision.

Les boucles sonores de Play et Fast Forward distillent une atmosphère inquiétante. On s'engouffre ensuite dans les notes vaporeuses de Stop et Rewind. Perc et Passarella semblent parcourir éveiller une suite de rêves électroniques, non loin des images du film. Le disque se termine sur Pause qui enveloppe l'esprit d'une tension s'insinuant le long de la plage sonore, à travers ce frémissement électrique continu qui traverse les claviers.

Ces longues séquences de nappes et de pulsations dessinent les contours d'un brouillard électronique, dans lequel on s'enfonce, afin de s'y lover et d'y rêver pendant un temps, de Videodrome pourquoi pas, de bien plus surement. Perc et Passarella Death Squad sont les deux facettes d'une musique exigeante, à l'image de ce disque qui se refuse de fonctionner selon une formule préconçue. Ils laissent virevolter leurs imaginations dans une matière sonore dense, afin d'en faire émerger cette nouvelle B.O pour Videodrome, captivante à souhait.



Chroniqué par Etienne Poiarez
le 24/09/2015

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters