Accueil | dMute

The Brian Jonestown Massacre

: Musique de film imaginé



sortie : 2015
label : A Records
style : rock psyché

Tracklist :
01/ Après Le Vin 02/ Philadelphie Story (with Soko) 03/ La Dispute 04/ L'Enfer 05/Elle s'échappe 06/ Le Cadeau" 07/ Le Sacre du Printemps (with Asia Argento) 08/ Le Souvenir 09/ Les Trois Cloches 10/ Bonbon 11/L'Ennui 12/ Bonbon Deux 13/ La Question 14/ Au Sommet

Un an à peine s'est écoulé depuis le génial Revelation que Anton Newcombe reprend du service. D'une part avec la chanteuse Canadienne Tess Parks mais aussi avec son fidèle groupe, le Brian Jonestown Massacre au sein duquel il enregistre seul les différents instruments en studio. Anton Newcombe a enfin réussi à se cloner ! Revelation prend du sens avec le nouveau venu, Musique de film imaginé, qui peut en rebuter certains.

Anton Newcombe, depuis qu'il vit à Berlin, est plus européen qu'américain et il le prouve avec cet album qui est aussi une sorte de lettre d'amour à la France. Le gaillard s'attaque à la musique d'un film qui n'existe pas. Son souhait est de rendre hommage au cinéma de la nouvelle vague, les titres des morceaux (Bonbon deux, L'enfer) évoquent très bien cet atmosphère si particulière que l'on peu retrouver dans des films comme Pierrot le fou ou A bout de souffle.

Musicalement, l'album est « loin » de la nouvelle vague, la rock psychédélique étant arrivé plus tard. Ce qui semble faire lien entre le mouvement et l'album est le coté sombre, pesant. Second Sighting seul et unique morceau instrumental de Revelation avait étonné, et il est certain qu'il a été une amorce pour Musique de film imaginé qui est entièrement instrumental à deux titres près. Nous avons surtout affaire à un album concept dont le but est de s'imaginer un film, de mettre nos fantasmes en musique. Le second morceau est à l'origine tiré de l'album Les esclaves par Popera Cosmic (projet psychédélique de William Sheller). Dans Musique de film imaginé, c'est Soko qui l'interprète. D'ailleurs les paroles résumes bien l'ambiance qui réside dans ces 14 compositions : une atmosphère florale, de crépuscule. Newcombe nous embaume les oreilles et nous permet de rêver à coup d'orgues et de cordes. C'est lent et langoureux. Sensuel aussi, extrêmement sensuel ! Le sacre du printemps interprété par Asia Argento n'arrange pas les chose. Son murmure où plane l'ombre de Gainsbourg est une vraie caresse qui fait frissonner.

Musique de film imaginé est un album à part dans la discographie du BJM. Il semble être un petit plaisir que c'est offert Newcombe. Les points forts sont qu'il est maintenant possible de se faire une idée de la musique du groupe sans parole et qu'il est bel et bien possible de s'imaginer un film, surtout après un bon verre de rouge, allongé sur un tapis. Par contre, cet ouvrage peu sembler gratuit, comme une sorte de remplissage dans une discographie déjà importante. Mais on ne va pas blâmer Newcombe d'avoir essayé !



Chroniqué par Thomas
le 06/07/2015

Partager cet article :






A lire également sur dMute :
Blog
Top
Nos sélections 2015
Blog
Playlists
En écoute - Juillet 2015
Revelation
(2014)
A Records
Rock 60's / psychédélique
Who Killed Sgt. Pepper ?
(2010)
A Records
Post-punk/Shoegaze/Rock psychédélique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters