Accueil | dMute

Colleen

: Captain of None



sortie : 2015
label : Thrill Jockey
style : Electronica / Pop hybride / Musique contemporaine

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Holding Horses 02/ I’m Kin 03/ This Hammer Breaks 04/ Salina Stars 05/ Lighthouse 06/ Soul Alphabet 07/ Eclipse 08/ Captain of None

Deux ans après The Weighing Of The Heart, paru sur le label anglais Second Language Music, Colleen poursuit son exploration musicale chez les américains de Thrill Jockey, avec Captain Of None. Derrière ce nom qui sort de l’ordinaire se cache le cinquième album de l’auteure, compositrice et interprète Cécile Schott a.k.a Colleen.

Captain of None, qui revêt désormais un habillage électronique jusqu'au-boutiste, détonne dans l'œuvre de la française. Colleen y revendique des influences inédites : celle de la musique jamaïcaine des années 70 et en particulier le style dub de Lee Scratch Perry. Colleen évoque également le style hybride, entre pop et musique contemporaine, du violonniste new-yorkais Arthur Russell.

Connu pour ses dons de multi-instrumentaliste, Colleen systématise ici l'utilisation de l’oversampling et du delay, dans la tradition dub jamaïcaine, mais donne à sa musique une teinte plus organique grâce à l'apport de la viole de gambe et d'une instrumentation toujours extrêmement riche (percussions, melodica...etc.). Dès les premières notes de l’album, sur Holding Horses, nous voilà bercé au son d'une electronica pleine de suprenantes anfractuosités et rythmée par des arpèges réverbérés, intenses et mélodieux. Lighthouse et Soul Alphabet, s'ils paraissent plus synthétiques, explorent de même les échos allègres de la viole, qui se trouvent distillés tout au long des deux morceaux.

La musicienne enrichit les textures fluides de ses compositions par la présence de son chant, sur la pop I'm Kin par exemple. Eclipse libère une aura plus mélancolique, tant la voix n’est plus qu’un écho lointain fondu dans la réverb, avant de revenir dans un crescendo sur Captain Of None, dernière track de l’album. Colleen y délivre une musique diffractée entre immédiateté pop et tourbillons psychédéliques, clôturant cet opus sur une note vive qui s’éteint progressivement.

La track This Hammer Breaks tient une place particulière dans Captain Of None tant l’artiste pousse l’abstraction à son paroxysme. Avec une mélodie faite de percussion à l’allure bruitiste, les harmonies sont distordues dans une constellation de féquences, créant un rythme obsédant, à la limite du binaire, qui détonne même chez quelqu’un de son acabit. Une suprise qui dit toute l'inventivité et la pertinence de la musique de Colleen.



Chroniqué par Etienne Poiarez
le 28/04/2015

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters